A la uneNews & People

STORY / Ces 7 choses à savoir absolument sur Teknoush

106919945_2694757497297105_6578835216084493701_n

IMG-20211214-WA0049

Il fait partie de ces jeunes artistes ivoiriens qui ont révolutionné la culture de l’humour grâce à l’expansion des réseaux sociaux. Lui, c’est Teknoush. Installé aux Philippines depuis plusieurs années, il a récemment décidé de revenir sur sa terre natale pour mettre au service de la nation tout son savoir-faire et donner libre cours à son humour 2.0. Découvrez dans cet article ces 7 choses à savoir absolument sur lui.

1 – SUR SA CARTE D’IDENTITÉ

Si on le connaît sous le pseudo de Teknoush, il faut savoir qu’à l’état civil, il se nomme Mohamed Lamine Sibi. Il est né un 18 Mai dans la commune de Yopougon.

2 – NIVEAU D’ÉTUDES

“J’ai un BTS en Ressources Humaines et Communication, une Licence en Marketing et Communication. Je me suis arrêté en Master 1 de Marketing et Communication. J’ai aussi d’autres diplômes en Informatique notamment en Développement d’application, en Langage de programmation et en Gestion de base de données”, nous confie-t-il lors de notre entretien.

3 – TEKNOUSH

À la base, son pseudo, c’était “Techno”, en référence à la technique, technique pour sa créativité débordante et sa passion pour les nouvelles technologies. “Les filles ont ensuite commencé par m’appeler Technoush. Mes potes aussi qui savaient que ce sobriquet technoush m’enrageait se sont mis aussi à m’appeler de la sorte et ça s’est imposé à moi. Aujourd’hui c’est Teknoush”.

106919945_2694757497297105_6578835216084493701_n

4 – SA PASSION POUR LA COMÉDIE

Aussi banal que cela peut paraître, son histoire d’amour avec la comédie a démarré à cause de… l’ennui. Eh oui, c’est l’ennui qui l’a poussé à produire des capsules vidéos pour passer le temps et les partager sur les réseaux sociaux avec sa communauté d’amis. “Je bossais pour une compagnie canadienne à l’époque et l’emploi du temps faisait que je devais m’adapter à l’heure du Canada. Quand il fait jour là-bas, il fait nuit ici. Pour m’occuper en journée, j’ai démarré les vidéos drôles. Avec les bons retours, certains amis m’ont incité à créer une page. de là tout est parti”. Teknoush compte 189.000 abonnés Facebook, 164.000 sur Instagram et 62.000 sur YouTube.

5 – SON REGARD SUR LA WEB-COMÉDIE EN CÔTE D’IVOIRE

“J’ai fréquenté plusieurs milieux, mais le milieu des web-humoristes spécialement en Côte d’Ivoire est un milieu beaucoup solidaire. Tu peux appeler tout le monde pour une collaboration, il y a beaucoup d’entraide. En fait, il n’y a pas de rivalité comme on le voit ailleurs”, c’est le sentiment de Teknoush au sujet de la sphère web-humoristique en Côte d’Ivoire. Il a notamment collaboré avec Ange Freddy, Leandre Hogou ou encore Soowooh.

6 – LE CINEMA ET LE STAND UP ?

Teknoush révèle avoir des ambitions d’embrasser une carrière dans le cinéma. Ce ne serait d’ailleurs qu’une suite logique de ce qu’il a déjà accompli avec son vlog sur les réseaux sociaux. Quant au stand up, il s’y prépare pour les prochaines semaines. “Je serai sur scène très prochainement dans un comedy club à Abidjan pour m’acclimater à cet univers”.

229091775_355345166147673_4893899599503850377_n

7 – SON RETOUR À ABIDJAN

Teknoush était beaucoup plus basé en Philippines, en Asie. C’est là-bas qu’il poursuivait ses études et bossait pour une entreprise. De là, il a pu trotter en Indonésie, au Singapour, en Thaïlande. Il a aussi eu l’opportunité de s’installer en Espagne durant un temps. Alors qu’il avait la possibilité de poursuivre sa carrière depuis l’étranger, l’enfant originaire d’Abobo a décidé de rentrer au bercail pour deux raisons. “Je suis très créatif quand il s’agit de faire des scénarios, de faire des vidéos, mais à l’étranger, il y a beaucoup de restrictions, tellement de contraintes qui font que ta créativité ne peut totalement se libérer”. Teknoush rappelle aussi que les restrictions liées à la Covid-19 dans ces pays. “Ça pesait psychologiquement sur moi, je ne pouvais pas sortir, c’était la routine chaque jour et les mesures étaient très strictes. Quand je suis rentré je me suis tellement bien senti chez moi. Avec les opportunités que j’ai, j’ai donc décidé de m’installer sur du long terme”.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

quinze − un =

SNEDAI