A la uneDans le Mag

Barro Zalika Aïcha (Lika Cosmétique) : “Mon rêve : être une référence dans le domaine de la parfumerie”

3

3

Jeune et pétillante, Aïcha Zalika Barro, créatrice de la marque Lika Cosmétique (spécialisée en parfumerie) vient de matérialiser son rêve d’il y a plus de 4 années. Celui de proposer des fragrances aux senteurs africaines.

Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Barro Zalika Aïcha, créatrice de la marque Lika Cosmétique. Nous sommes spécialisées en parfumerie et en soin parfumé

Parlez-nous brièvement de la marque Lika Cosmétique ?

Lika, c’est avant tout mon rêve qui s’est réalisé. Cela fait 4 ans que je travaille d’arrache-pied sur ce projet, et ce n’est que récemment que ce rêve a été concrétisé. Et donc Lika est une marque de produit cosmétique et surtout de parfum. C’est la parfumerie inspirée des senteurs et de tout ce qu’il y a de bien en Afrique.

2

Comment se déroule la confection et l’embouteillement des parfums à proprement dit ?

Moi, je fabrique une partie c’est-à-dire pour ce qui est des soins parfumés. J’acquiert donc des essences auprès des professionnels et je les conçois moi-même. Les gèles-douches, les crèmes parfumés, les brumes et les parfums de poche sont conçus par moi-même…Par contre, pour ce qui est des parfums en grands formats, je collabore avec une entreprise étrangère. Ensemble donc, nous composons les fragrances et travaillons sur le flaconnage et le packaging. D’un point de vu économique, cette forme de collaboration est plus avantageuse pour moi parce que je suis une nouvelle marque qui vient à peine de débuter.

Lika Cosmétique est donc décliné à combien de fragrance à ce jour ?

En totalité, on parlera d’une vingtaine de fragrance et pour ce qui est des parfums de poche, nous en avons 6, ce, sans parler des soins parfumés. En somme, disons que nous sommes autour de 50 fragrances.

Avez-vous sondé le terrain avant de vous y lancer ?

Bien évidemment oui. Et comme indiqué plus haut, il y a plus de 4 ans que j’ambitionne de lancer cette marque de parfum. Bien avant même de lancer Lika, je vendais déjà d’autres parfums. Et, ce qui a fait la particularité chez moi, c’est qu’en fonction du client qui se présentait face à moi, je pouvais lui conseiller tel ou tel parfum qui irai avec lui. Et donc en fonction de la personnalité qu’il dégageait, je lui remettais le parfum qui lui serait le mieux adapté.

Quel est ce parfum-là qui vous a révélée ?

Disons que c’est le parfum Jaya qui est très féminin et doux. Il est beaucoup apprécié de la gent féminine.

Si vous devez vous projeter dans les 10 années à venir, qu’adviendrait Lika Cosmétique ?

J’aimerais être une référence en termes de parfumerie dans les années à venir. A l’image de Dior et Channel en Europe, je voudrais que l’on fasse référence à Lika Cosmétique lorsqu’on est en Afrique. Pour ce faire, nous devons batailler pour être plus présent dans la plupart des pays d’Afrique.

Votre cible ?

Notre cible, c’est la classe moyenne et la petite bourgeoisie.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

3 × 1 =