A la uneNews & People

Viol en Côte d’Ivoire : L’Évêque Olivier Naï plaide pour la réduction du coût du certificat médical

olivier nai

olivier nai

Ces derniers jours, la Côte d’Ivoire est focalisée sur la question du viol depuis la diffusion d’une émission NCI animée par Yves de M’Bella où ce délit a été reconstitué par un ancien récidiviste.

S’ils sont nombreux à débattre sur les faits, sur la personne de l’animateur ou sur la chaîne, l’Évêque Olivier Naï lui souhaite que ce cas suscite un éveil des autorités étatiques pour la réduction du coût du certificat médical des femmes victimes.

Le certificat médical coûte 50.000 FCFA ce qui n’est pas à la portée de toutes les bourses. Cette somme à débourser pour entamer la procédure judiciaire constitue un frein pour toutes les plaintes de victimes qui finissent par s’évanouir. L’Évêque Olivier Naï, fondateur de l’École Pastorale Sephora, Pasteur Principal de l’Église La Maison de la Grâce, Coordonnateur Général de l’ONG Amour du Christ et par ailleurs Ambassadeur Libre Ensemble de l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie), interpelle les autorités étatiques, le Ministère de la Santé notamment et l’Assemblée Nationale pour que ce sujet soit au sommaire de leurs différents colloques. Le moment est plus qu’opportun pour le faire afin de lutter contre ce délit.

Voici son plaidoyer.

LUTTE CONTRE L’APOLOGIE DU VIOL : BRAVO, MAIS NOUS DEVONS ALLER PLUS LOIN

Je salue la très forte mobilisation des ivoiriens et de nos institutions contre l’apologie du viol. J’exprime ma solidarité et mon soutien à toutes ces femmes victimes de viol qui vivent jusqu’à ce jour les séquelles et les traumatismes de cet acte nauséabond. C’est donc avec joie que j’ai suivi les excuses de la chaîne de télé NCI, la suspension de cette émission ubuesque et les sanctions infligées à l’animateur télé. Cependant, j’estime que nous devons aller plus loin. Nous devons changer d’orientation et nous appesantir maintenant sur l’assistance aux femmes victimes de viol. En effet, je suis choqué de savoir que le certificat médical coûte 50.000 Fcfa. Je trouve cette somme exorbitante pour les femmes démunies. Cette situation constitue un obstacle pour les victimes dans leur démarche judiciaire visant à obtenir réparation et justice. Je souhaite vivement que le gouvernement et les autorités administratives prennent des mesures de sorte à revoir à la baisse ce montant. Ainsi, l’acquisition du certificat médical pourra être à la portée de tous pour le triomphe de la justice.

Rolyvan

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

un × 5 =

SNEDAI