A la uneEvenements

Revivez en images la célébration du cinquantenaire de la Musique Chrétienne en Côte d’Ivoire

6Y5A8421 (Copier)

6Y5A8421 (Copier)

Le vendredi 11 juin dernier, la salle Anoumabo du Palais de la Culture était chargée en émotions avec la célébration du cinquantenaire de la Musique Chrétienne en Côte d’Ivoire.

Organisé par la structure Com’Union Group avec son concept Éclat de Gloire présidée par Casimir Kouassi, cet anniversaire couplé à la 5e édition des Awards de la Musique Chrétienne a été une vraie aubaine pour couvrir de gloire et d’honneurs les précurseurs et figures emblématiques de la musique chrétienne de Côte d’Ivoire. Moment encore plus sensationnel parce qu’il réunissait en un même lieu et pour une même occasion différentes églises chrétiennes. C’est cela la plus grande victoire de cet événement ! “Là où Christ est, il y a l’unité” a rappelé Casimir Kouassi sous les acclamations nourries du public venu en masse noircir les 4000 places de la salle Anoumabo.

Au nombre des personnalités et autorités étatiques présentes on comptait le représentant du Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Vagondo Diomandé, le DG des Cultes, Messamba Bamba, le représentant du Ministre de la Culture, le représentant du Président du Sénat, le représentant de l’ambassadeur du Burkina Faso.

Au nom de ses pairs, le Président des Fédérations Chrétiennes de Côte d’Ivoire, Dion Robert, s’est félicité de la tenue de cet événement. 50 ans, c’est énorme, 50 ans ça se fête ! Il n’a pas manqué par ailleurs d’adresser des conseils avisés aux chantres de la nouvelle génération. “Nous vous encourageons à vivre ce que vous chantez. Nous préférons le terme chantre plutôt qu’artiste. Même si chanter c’est de l’art, avec le chantre, il y a un volet très théologien. Le chantre communique la parole de Dieu”, a-t-il partagé. Un discours qui va comme un gant avec l’esprit d’Éclat de Gloire et les Awards de la Musique Chrétienne qui a pour objectif depuis maintenant 5 ans la valorisation et la restauration de la sacralité de la musique chrétienne en Côte d’Ivoire.

Des Prix ont été notamment décernés au précurseur de la musique chrétienne, Moussa Diakité, premier chantre à avoir enregistré une oeuvre phonographique en 1971. Idem pour des éminents figures de la musique chrétienne comme Daniel Kambou, John Migan, Emmanuel Bouaffo, Adjé Christophe, Dr Alao, Simon et Christine, Kpangui Bernard, Emmanuel Kouassi,…

Des groupes comme Les Témoins de Bouaflé, le groupe Canaan de l’église Méthodiste de Bouaké ont été honorés.

Le DG des Cultes a également au nom du Ministre Vagondo Diomandé annoncé l’octroi de 12 prises en charge pour les prochains pèlerinages.

Revivez ces moments en images grâce aux captations de notre collaborateur Donald Dony

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

cinq + 20 =

SNEDAI