A la uneLife style

Mystère d’un soir / “J’ai compris que ce n’est pas avec tout le monde qu’on couche”

mystère1

mystère1

Déceptions sentimentales, situations malencontreuses, expériences uniques, doutes sur votre vie de couple,… Partagez-nous vos histoires. Elles pourraient en inspirer bien d’autres, ou parallèlement, vous pourrez trouver la solution dans les échanges et réactions d’autres abonnés.

Nous mettons sur la table ce récit de K. T. Voici son histoire !

 

Été 2018, Abidjan !

Rentré de voyage, mon véhicule est restée sans assurance. Le lendemain je me dirige vers une agence de Cocody centre pour prendre mon assurance.

J’étais là pour un mois, donc je voulais juste un contrat d’un mois. Je suis arrivé dans l’agence et une dame m’a reçu, elle était plus âgée que moi, 36 ans, chose que j’ai su plus tard.

L’assurance coûtait mensuellement 17.500 FCFA. J’ai remis 20.000 FCFA et elle m’a dit qu’il y avait un souci de petit billet, elle m’a donc remis 5.000 FCFA comme monnaie et m’a dit qu’elle paierait les 2.500 FCFA pour moi.

Je savais qu’elle n’était pas patronne de l’entreprise, donc je jaugeais à l’instant l’intérêt pour lequel elle payait 2.500 FCFA pour moi, un inconnu, ou plutôt nouvellement connu.

Je remplis les coordonnées de renseignement, je la remercie, je prends mon assurance et je “fraya”.

Le lendemain alors que j’étais assis entrain de siroter avec des amis au II Plateaux côté Vallons aux environ de 19h, mon téléphone sonne.

” Allô mon client choco, comment tu vas ? Je réponds bien c’est qui ? Elle de répondre, c’est la jeune dame de la compagnie d’assurance là, je suis dans une cave à Cocody centre là, tu peux me rejoindre stp, tu as oublié un papier hier à l’agence que je veux te remettre et on va profiter prendre un pot ensemble si tu veux bien “.

Bon, moi aussi je n’ai pas cherché à comprendre, ça c’est mon côté euphorique vis-à-vis des femmes. J’ai laissé mes amis chap en leur disant que je devais gérer un wé à Cocody là et que je reviendrais. Je paie ce que j’ai consommé, je démarre fiaaa en 5 minutes je suis à Mermoz, je l’appelle elle m’indique la cave.

La dame va me dire qu’en fait, je n’ai rien oublié à l’agence et que c’était sa seule façon de pouvoir me faire venir, qu’en fait elle voulait qu’on prenne un pot ensemble afin de mieux se connaitre.

Elle a commandé un vin, elle a ensuite commandé 2 poulets braisés. Moi même j’étais kabako, mais comme elle a pris la peine et de la considération de mentir même pour que je vienne, je me suis adapté.

Je prends une boisson gazeuse non alcoolisée parce depuis aux Vallon là-bas j’étais dans boisson, mais je voulais pas aussi paraitre opportuniste vis-à-vis d’elle.

Je finis ma sucrerie, elle n’avait pas encore fini sa teille de vin, je l’aide à terminer. Je veux payer la bouteille elle me dit non, c’est elle qui m’a appelé alors elle paie tout, je n’ai pas résisté.

Poulet braisé là, elle demande à la femme de faire emporter. Et ensuite elle me demande gentiment si je pouvais la raccompagner chez elle.

Je lui demande : “Tu résides où ?” Elle dit Faya…

Une zone en plus que je déteste à cause de l’embouteillage. Eux, leur embouteillage ne connait pas matin, ça connait pas midi, ça connait pas le soir.

Elle prend ses poulets, on quitte Cocody direction Faya.

Embouteillage sur embouteillage, on arrive chez elle à 22h par là, elle me dit de monter avec elle on va manger ensemble, là j’ai refusé, je lui ai dit que l’embouteillage a pris tout mon temps et que je devais rentrer.

Je ne suis donc pas monté dans son appartement, je suis rentré chez moi.

Le lendemain j’avais RDV avec un Libanais à Bietry pour un business là, donc je suis à Marcory à 9h par là…

Étant là-bas, la même dame m’appelle, “Allô mon client choco tu es où ? Tu peux passer chez moi ? J’ai une bouteille de champagne et j’ai le poulet d’hier là je voulais que nous tisions ensemble”. Puisqu’après le deal de Marcory je n’avais rien à faire, j’ai donc pris la route, 3eme pont chap je roulais à vive allure, je suis arrivé à son immeuble, elle m’a communiqué le code du domophone pour la porte d’en bas, j’ai inséré la porte s’est ouverte, je suis monté à son appartement.

Arrivé à sa porte, elle m’attendait déjà, je suis entré, elle m’a installé au salon dans le canapé.

En tout cas, bel appartement, elle me propose liqueur et champagne, bizarrement je dis de l’eau, il fait trop jour pour que je sois “gninnin” au volant, je refuse aussi la nourriture, j’étais méfiant.

Elle est rentrée dans sa chambre pour se changer et revenir en collant rouge, elle a commencé à me faire une fellation là dans le divan…

Je vous rappelle qu’il y a 9 ans de différence d’âge entre nous. Comme hypnotisé par l’odeur de son parfum, j’étais immobile, incapable de refuser ou me défendre, je ne sais pas si j’étais un jeune garçon facile ou sa sorcellerie était trop forte pour moi, mais j’ai succombé. L’adrénaline commence à monter dans la fellation, l’inspiration vient. Elle court dans sa chambre chercher un préservatif après avoir enlevé sa bouche sur mon…

Elle revient, c’est là que je lui demande mais pourquoi on ne va pas dans ta chambre ? Elle me répond non je veux qu’on fasse ça ici. Et dans le canapé, nous couchâmes. Le premier préservatif s’est déchiré, il y’a donc eu contact direct de chair, ensuite elle est allée rapidement chercher un deuxième.

Après l’acte, je me dirige vers les toilettes pour retirer le P, elle me dit ne jette pas ça dans la cuvette du WC, jette ça dans la poubelle.

Là là seulement mon intuition m’a rattrapé. Une chose est sûre, je ne voulais pas laisser ma semence chez elle. J’y voyais de l’occultisme. C’est quand garçon est en “djonce” que tu peux le “systèmer” sinon quand il finit il voit clair.

Dans les toilettes, j’attache mon mouvement, je mets dans un lotus et je mets dans ma poche.

Lorsque je suis sorti, c’était comme si elle avait un œil spirituel dans les toilettes, elle me dit genre tu as eu trophée quoi ? Je dis comment ça, elle dit mais tu mets dans ta poche pourquoi ? Je dis ahi, j’ai mis dans la cuvette j’ai tiré la chasse. Elle dit laisse moi te fouiller, je dis pourquoi ? Et elle tape mes poches elle touche ça.

Elle commence à crier “donc tu veux partir avec moi aussi ma semence qui est restée sur le préservatif ? Non ca ne va pas se passer comme ça, jette le préservatif dans la poubelle de la douche !”.

Je dis non. Elle me saisit par la ceinture en me disant tu ne bouges pas. J’étais obligé de retirer de force sa main, ouvrir la porte et courir dans les escaliers pour aller jusqu’à ma voiture. Mais je vous dis, comme elle était à moitié nue, elle ne m’a pas suivi, et elle criait depuis sa porte “tu as échappé bel hein, mais pour devant n’est pas loin”.

Elle habite au 4eme étage, quand je descendais, une des habitantes du 2eme ayant entendu ses cris a sorti la tête de sa porte et disait “Qui crie comme ça là même ? Et sa sœur répond, ce n’est pas la sorcière du 4eme étage là”.

Je suis arrivé à ma voiture j’ai démarré en vitesse je suis parti, sur le chemin, elle m’envoie un message pour me dire que son mari est décédé et lui a légué un héritage d’exploitation forestière… qu’elle l’a tué en sorcellerie pour ça, et que si je veux la défier, je mourrai.

Sur le chemin du retour, j’étais stressé, je pensais à un accident, et tout d’un coup il commença à pleuvoir. Je devais rentrer chez moi à la 7eme tranche, donc j’ai pris le raccourci du village Akouedo pour sortir à Synaccaci afin d’éviter le bouchon qu’il y avait sur le boulevard Mitterand.

Arrivé au niveau du Lycée Américain, il pleuvait fort et l’eau cachait même la voie, il y avait aussi un embouteillage là, j’ai pris un raccourci, un trou sur le bitume a déchiré le pneu de mon véhicule. DIEU merci, il y avait un vulcanisateur tout juste en face du Lycée. J’ai réglé la panne et je suis rentré. Arrivé chez moi j’ai jeté le préservatif dans les toilettes.

Deux jours après je tombe sévèrement malade, je pars en clinique faire une consultation. Le médecin décèle une anémie avancée avec un taux bas de sang. On m’hospitalise sur-le-champ, ma mère vient m’assister. Trois sérums, après avoir repris mes forces le docteur me prescrit des sirops pour récupérer du sang.

C’est après cela que j’ai bloqué le numéro de la dame. C’était en effet une sorcière qui voulait utiliser la semence d’un jeune à des fins mystiques. Je l’ai domptée. J’ai fait mon test de VIH Dieu merci négatif.

Depuis ce jour, j’ai compris que ce n’est pas avec tout le monde on couche !

Je fais ce témoignage pour éveiller les consciences des jeunes de ma génération sur le risque des rapports en désordre avec les personnes qu’on ne maitrise pas. Il y’a des relations sexuelles qui peuvent chambouler nos vies, nous retirer nos étoiles, nos grâces, notre richesse spirituelle. Faites attention, surtout les filles qui courent vers les Sugar Daddy pour l’argent faites attention, il y a des vieux buveurs de sang spirituel à la recherche des jeunes filles en échange d’argent.

Même vos copains et copines générationnels, faites attentions, certain(e)s ont de mauvais auras.

J’espère par le biais de mon témoignage avoir édifié ma génération et même d’autres générations.

Je vous remercie.”

 

Avez-vous aussi ce genre témoignage sur des jumeaux ? N’hésitez pas à nous les partager inbox Facebook. Retrouvez notre communauté d’abonnés Facebook pour échanger et converser sur le sujet.

 

Partager

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

19 + dix-huit =

SNEDAI