A la uneNews & People

/ LIFE 156 / Quand Leïla Koné, 2e Dauphine Miss CI 2019 se livrait à Life Magazine

lk

lk

Ce samedi 11 juillet, la Côte d’Ivoire s’est réveillée avec une triste nouvelle, celle du décès de la 2e Dauphine Miss Côte d’Ivoire 2019, Leïla Koné.

Elle avait été Miss Côte d’Ivoire Italie la même année. Âgée de 21 ans, elle était par ailleurs sportive de haut niveau. Pratiquant le saut en hauteur et le saut en longueur, Leïla a été 4 fois championne en Italie.

Elle a été inhumée ce samedi 11 juillet après-midi dans la stricte tradition musulmane après une prière à la mosquée d’Abobo.

Les détails sur son décès ►Deuil : Décès de Leïla Koné, 2e Dauphine Miss Côte d’Ivoire 2019

Leila Koné ainsi que les autres Dauphines autour de la Miss Tara Gueye avait participé au shoot de notre Life N°156. Voici d’ailleurs ce qu’elle nous confiait dans ce numéro.

INTERVIEW

LEÏLA KONÉ, DEUXIÈME DAUPHINE

UNE MISS DANS LE SPORT DE HAUT NIVEAU

Fille unique, Leïla Koné a eu une enfance plus qu’heureuse avec des parents aimants qui l’ont toujours soutenue dans ses choix. « Et cela continue d’ailleurs. Mes parents me soutiennent et m’assistent à 1000% dans la majorité de mes choix (études, sport, Miss etc.). Cela ne veut pas pour autant dire que je suis une enfant gâtée, au contraire, j’ai été élevée et éduquée selon les règles et la rigueur parentales » a-t-elle insisté. Pour ce qui est de son cursus scolaire, sachez tout simplement qu’après le Bac, notre reine de beauté a opté pour la médecine. A peine passés les 20 ans, Leïla Koné est depuis peu la seconde dauphine du concours de beauté Miss Côte d’Ivoire. Leïla aurait-elle eu une quelconque appréhension avant de se présenter au concours ? À cette interrogation, la réponse de notre Miss est plus qu’édifiante. « Appréhension ? Non, pas du tout. Il y a des stress que je ne connais plus… Lorsque je décide de m’engager dans quelque chose, c’est toujours en toute confiance. Avant d’être dauphine à Miss Côte d’Ivoire, je suis avant tout une sportive de haut niveau, j’ai donc l’habitude des challenges… Il est vrai que les candidates finalistes étaient très belles et avaient chacune, leur chance d’accéder au trône mais, c’était peu pour me mettre la pression. »

Friande des mets typiquement ivoiriens, Leïla Koné porterait volontiers son choix sur une sauce graine « pleine de viande, de crustacés, de champignons accompagnée de foutou de banane ou de riz ». Et de poursuivre pour dire que : « Pour me distraire, en plus du sport, qui fait maintenant partie de ma personne, de ma vie … j’adore la musique, la danse et la lecture surtout la littérature africaine que je découvre depuis peu. »

Mon message à l’endroit de la gent féminine

« A l’endroit de la jeunesse ivoirienne dont je fais bien évidemment partie, je nous invite à l’ardeur au travail, à accomplir avec diligence ce qui est nécessaire pour nous afin d’atteindre progressivement la maturité et notre indépendance à tous les niveaux. Nous sommes la relève et la réserve de demain… Sans éducation, sans discipline, nous perdrons tout ce que nos pères ont construit. A la gent féminine, je l’invite à ne jamais baisser les bras, à se cultiver comme elle le peut, tant qu’elle le peut, à apprendre à entreprendre, à ne compter que sur sa compétence
pour faire mentir les clichés. L’entrepreneuriat n’est pas réservé qu’aux hommes mais aux plus audacieux. Que DIEU nous garde et nous vienne en aide. »

Extrait du Life Magazine N°156 de Septembre 2019

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

8 − 7 =

SNEDAI