Dans le MagSociété

Hôpital général d’Adjamé : la communauté indienne vole au secours des dialyser

C 2

 

C 1

 

L’Association des ressortissants d’Inde en Côte d’Ivoire (Ektha) à récemment apporter son aide aux malades dialysés de l’hôpital général d’Adjamé.

Cette communauté a décidé de prendre sur elle, pendant 2 mois, les soins de tous les malades souffrant d’une insuffisance rénale, ce, depuis le 10 décembre 2021, jusqu’au 10 février 2022 prochain.

L’association Ektha, conduite par son président, Rajesh Bedi a dit vouloir aider les nombreux malades qui éprouvent beaucoup de difficultés dans le traitement de l’hémodialyse. ‘’C’est une manière pour la communauté indienne de traduire sa solidarité aux malades en Côte d’Ivoire’‘ a-t-il indiqué.

C 2

Pour la directrice générale de l’hôpital général d’Adjamé, Dr Sira Doumbia cette prise en charge vient à point nommé, car les dialysés éprouvent beaucoup de difficultés pour le traitement.

En Côte d’Ivoire, les maladies du rein sont un problème de santé publique, avec une prévalence hospitalière variant entre 39 et 52% et un taux de mortalité de 39% dans le seul service de néphrologie du CHU de Yopougon qui a enregistré en 2014 et 2015, 1559 hospitalisations, parmi lesquelles l’on dénombre 87 enfants.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

dix-neuf − 6 =

SNEDAI