A la uneNews & People

Défaite de la Côte d’Ivoire face au Japon (1-0) : L’analyse et les notes du match

jpnciv1
jpnciv1
Pour le deuxième match sous les ordres du nouveau sélectionneur Patrice Beaumelle, Gervinho, Serge Aurier et leurs coéquipiers n’ont pas trouvé la faille dans la défense nipponne. Ce sont plutôt les japonais qui l’ont fait en fin de match sur une erreur de marquage. De quoi contrarier quelque peu un Sylvain Gbohouo étincelant ce soir, auteur de plusieurs arrêts.
Les Onze entrants
 LINEUP111602602796962
Notre analyse
Dans le fond, on peut noter l’absence d’animation offensive avec la stratégie du coach Beaumelle face au Japon. Il a réédité le fameux 3-4-3 qui avait plus ou moins marché face à la Belgique (1-1). Adjoint d’Hervé en Renard en 2015, c’est avec cette stratégie que la Côte d’Ivoire avait remporté la Coupe d’Afrique des Nations. Beaumelle est un adepte de cette tactique. Quant au rendement sur le terrain, il laisse encore à désirer. Cette tactique est-elle adaptée aux hommes dont dispose Beaumelle dans cette équipe actuelle ? A priori non.
Beaumelle a pendant la rencontre réajusté sa formation en faisant avancer d’un cran Odilon Kossonou dans le milieu et en passant à une défense à 4 avec deux centraux (4-3-3). Ceci pour donner un peu plus de latitude aux milieux Jean Daniel Akpa Akpro et Franck Kessié afin de créer le surplus sur les phases offensives. Cela n’a pas porté ses fruits. Les entrées de Max Gradel et Lago Junior sur les ailes n’ont pas changé grand-chose.
En défense, on a retrouvé un excellent Eric Bailly dur sur l’homme et bon à la relance. Sinaly Diomandé s’est montré peu rassurant contrairement au premier match contre la Belgique. Odilon Kossonou a été testé en milieu récupérateur en seconde mi-temps. Solide physiquement, il a été un peu juste à la relance.
On avait des milieux (Kessié et Maïga) qui avaient peur de se projeter pour ne pas laisser de boulevards aux japonais. Les latéraux (Cornet et Aurier) n’adressaient pas de bon centres, le plus souvent contrés ou captés par le gardien japonais. On a eu aussi droit à des ailiers Nicolas Pépé et surtout Gervinho, très enthousiastes mais brouillons à la finition.
Autre fait majeur du match, la sortie prématurée de Jumaa Saeed en première mi-temps à la 38e minute. L’attaquant n’était pourtant pas blessé. Esseulé en pointe, il manquait cruellement de ballon vu l’absence d’animation offensive. Son remplacement par Christian Kouamé n’a absolument rien changé.
Les multiples arrêts de Sylvain Gbohouo ne faisaient que retarder l’échéance.
Énormément de leçons à retenir de cette défaite face aux japonais. On attend de voir ce que réserve Patrice Beaumelle et ses poulains pour la suite.  Les éliminatoires de la prochaine CAN arrivent en Novembre avec les confrontations face aux malgaches.
Les Notes
* Sylvain Gbohou : 7/10
* Eric Bailly : 6/10
* Sinaly Diomandé : 3/10
* Odilon Kossonou : 5/10
* Serge Aurier : 4/10
* Maxwell Cornet : 4/10
* Digbo Maïga : 5/10
* Franck Kessié : 4/10
* Nicolas Pépé : 4/10
* Gervinho : 5/10
*Jumaa Saeed : 4/10
* Christian Kouamé : 4/10 
* Jean Daniel Akpa Akpro : 6/10
* Max Gradel : 6/10
* Lago Junior : 4/10
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

4 × trois =

SNEDAI