A la uneLife style

Actu Santé : Causes, conséquences, traitement… Ce qu’il faut savoir sur l’hyperhidrose (transpiration excessive)

transpiration

transpiration

Transpirer, secréter et éliminer la sueur par les pores, est tout à fait normal, cela participe au maintien d’une température corporelle constante. Mais lorsque la transpiration est excessive, elle implique un dérèglement. Quelles en sont les causes, les conséquences et quels traitements peut-on appliquer lorsqu’on est face à un cas de hyperhidrose ?

Le corps humain au repos produit en moyenne 0,5 L de sueur par jour. Les personnes confrontées à l’hyperhidrose vont produire beaucoup plus de sueur que cette moyenne. En général, cela se manifeste par les mains facilement moites entraînant une gêne à tenir un stylo, un volant, à saluer, la peur de faire une activité physique par peur de transpirer et la nécessité de se laver ou changer de vêtements ou sous-vêtements plusieurs fois par jour.

Il existe deux types d’hyperhidrose, l’hyperhidrose localisée (mains, pieds, aisselles, aine, dos, poitrine, front,…) et l’hyperhidrose généralisée.

LES CAUSES

L’hyperhidrose est causée par un dérèglement du système nerveux. Selon Santé Magazine, elle est due à une hyperstimulation des glandes sudoripares. L’hyperhidrose résulte d’un dérèglement du système nerveux qui entraîne la production de sueur alors même que le corps est à la bonne température. Ce dérèglement n’a pas de cause connue. Dans 1/4 des cas, on retrouve un caractère génétique (car un autre membre de la famille est affecté).

LES CONSÉQUENCES

L’excès de transpiration peut avoir de nombreuses conséquences. la transpiration peut :

  • abîmer les vêtements ;
  • engendrer un repli sur soi (conséquences socio-professionnelles) et parfois un trouble anxieux ou dépressif ;
  • entraîner une sédentarité délétère pour la santé (en raison du refus de pratiquer une activité physique) ;
  • favoriser les problèmes de peau : “l’hypertranspiration va avoir des répercussions sur la barrière cutanée qui va se fragiliser et laisser plus facilement des champignons (à l’origine de la formation de mycoses) et des HPV (verrues). La peau sera aussi plus sensible au froid ce qui peut engendrer un risque de gelure l’hiver”, d’après le docteur Jérémy Lupu, dermatologue.
  • causer une déshydratation…

PEUT-ON TRAITER LA TRANSPIRATION EXCESSIVE ?

Il n’existe pas de moyen de prévenir l’hypersudation.

Cependant, certains facteurs favorisant l’apparition de la transpiration excessive, il est donc possible d’influer dessus. Ainsi, il est recommandé d’éviter les excitants comme le café, le thé et l’alcool et de faire attention à l’utilisation de certains médicaments. La nourriture épicée est aussi à éviter car elle stimule la production de sueur. Concernant les vêtements, mieux vaut proscrire de sa garde robe les matières synthétiques et privilégier les fibres naturelles et le coton qui font moins transpirer.

Il est aussi recommandé de se laver une à deux fois par jour avec des produits respectueux de la flore cutanée et de bien hydrater et sécher sa peau après la douche. Les vêtements et les sous vêtements doivent être changés quotidiennement.  L’application locale d’un anti-transpirant (ou produit antisudoral ou antiperspirant) souvent à base de sel d’aluminium, tel que le chlorure d’aluminium, est possible. L’anti-transpirant obstrue les glandes sudorales. De même, il est conseillé de mettre des chaussures de bonne qualité (privilégier notamment le cuir au plastique par exemple).

Enfin si ces deux techniques sont inefficaces, il est possible d’avoir recours à la chirurgie. Il existe la possibilité de retirer les glandes sudoripares qui sécrètent la sueur. Il peut s’agir d’une sympathectomie (exérèse du nerf sympathique) afin de limiter l’hypersudation excessive. Cette technique fonctionne surtout au niveau des mains.

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

trois × 1 =