News & People

Daouda Coulibaly: Quand un journaliste se fait molester dans l’exercice de ses fonctions

daouda coulibaly

 daouda coulibaly

daouda coulibaly

Le journaliste et blogueur Daouda Coulibaly a été arrêté, violenté avant d’être relâché plus tard juste parce qu’il faisait son métier d’informer. Cette scène a encore enfoncé le couteau dans la plaie déjà béante de la liberté de la presse ainsi que du mépris du corps de journalisme par les forces de l’ordre bien de fois dans notre pays.

Cette scène a ému plus d’un. Ce jeudi 22 Mars, des militants politiques et une bonne horde de sympathisants sont venus manifester pacifiquement devant la CEI. Ils veulent, mieux, ils exigent un changement à la tête et dans l’organigramme de la Commission Électorale Ivoirienne. La police présente pour contrôler le flux de manifestants et leurs actes n’a pas été courtoise à l’égard des journalistes présents pour couvrir l’événement, dont Daouda Coulibaly. Elle a même été très violente.

Voici la vidéo de son arrestation.

Daouda Coulibaly vient de donner sa version des faits. Il revient sur tout ce qui se passait ce jour aux II Plateaux carrefour Duncan près de la CEI.

Avant lui, sur le même lieu, un autre journaliste de l’Intelligent d’Abidjan avait été aussi brutalisé.

Ce n’est pas la première fois que cela arrive. À quand la fin de ce genre de traitements à l’égard des journalistes en Côte d’Ivoire ? Derrière un journaliste se cache une masse. Du respect, comme le demandait simplement Daouda, sans déroger aux règles et à l’éthique des différentes corporations et des droits et devoirs du citoyen, c’est ce qui est souhaité et exigé. Laissez-nous croire encore qu’on est dans un pays de droit.

Rolyvan

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

dix-huit − 16 =

SNEDAI