News & People

A’Salfo recadre les acteurs du Coupé-décalé

asalfo femua

asalfo femua

Le coupé-décalé est actuellement aux abois. Fronde, frustration, rébellion, insultes, sont devenues le quotidien des fortes têtes de ce mouvement. A’Salfo, faiseur de zouglou et avant tout grand ambassadeur de la musique ivoirienne leur adresse un message de réconciliation avec des piques pour fouetter leur orgueil et mettre balle à terre.

L’actualité musicale ivoirienne est minée en ce moment par le PRIMUD, le Prix International des Musiques Urbaines et du Coupé-décalé. Anciennement, on l’appelait Awards du coupé-décalé. Il était réservé seulement à ce genre musical. Cette année pour la 3e édition, il s’ouvre aux autres genres et incorpore l’ensemble du showbiz.

Les innovations apportées à cette cérémonie de récompense ne suffisent pas à convaincre certains acteurs du mouvement. Déjà, Kedjevara, Debordo, Claire Bahi et Dj Arafat (vainqueur deux fois successivement) se désolidarisent de cet événement promu par Molare. Et c’est parti pour des vidéos en direct sur les réseaux sociaux. Des publications qui se transforment vite en règlement de compte.

Fort de ce constat, A’Salfo a tenu, lui aussi, à faire une vidéo, non pas pour régler des comptes, mais pour demander à tout un chacun de s’assagir pour l’image de la musique ivoirienne. Aux artistes du coupé-décalé, ils demandent de prendre exemple sur ceux du zouglou dont il fait partie. En effet, jamais une discorde dans le milieu zouglou (oui il y en a) n’a été mise au grand jour et sur la place publique comme le font aujourd’hui les “coupeurs décaleurs”, allant jusqu’à descendre dans les injures.

Rolyvan

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

17 + six =

SNEDAI