A la uneNews & People

Ariel Sheney : “Ce 12 Août… Tout s’est arrêté !”

Ariel Sheney

Ariel Sheney

Ariel Sheney a exprimé son ressenti depuis la disparition de celui qui fut son mentor Dj Arafat le 12 Août 2019. C’était sur un plateau télé de la place.

“Tout s’est arrêté…”

Deux ans avant la disparition brutale de Dj Arafat, Ariel Sheney avait décidé de faire cavalier seul en quittant la Yorogang. Un départ du label que Dj Arafat n’a jamais digéré. Malgré les tentatives de réconciliation, il y avait toujours cette amertume entre les deux qui étaient comme des jumeaux, jamais l’un sans l’autre.

Ariel Sheney révèle que deux jours avant sa mort, il avait rencontré Arafat devant un bar.

“Il n’y a malheureusement pas eu de mot. Je l’ai regardé, je n’ai pu sortir un seul mot. Je n’ai pas vu mon Arafat, toute la carrure qu’il avait. Ça m’a brisé, je l’ai regardé pendant près d’une minute”.

Le lendemain, Ariel Sheney a été convié sur un spectacle à Duékoué. C’est pratiquement en descendant du podium que son staff lui a annoncé le décès sur le coup de Dj Arafat suite à un accident de moto. Pour lui, il s’agissait d’un énième coup de buzz. D’ailleurs sur les réseaux sociaux, des personnes démentaient l’info affirmant que Dj Arafat était encore en vie. Mais la même nuit, il a été pris de peur vu tout le boucan national autour de cette affaire et surtout certains proches qui ne décrochaient pas les appels.

C’est le lendemain, tandis qu’il rentrait sur Abidjan, que l’un des très proches de Dj Arafat lui a confirmé son décès.

“Tout s’est arrêté. Je me suis même dit qu’il n’y a plus de musique. Il n’y a plus Ariel Sheney. Je me le suis dit pendant deux à trois jours. Je me suis isolé… Je n’ai jamais dit publiquement ce que j’ai ressenti durant les deux jours après sa mort. Je n’arrive pas à expliquer. J’ai vraiment senti que tout s’est arrêté. Quand je dis tout, c’est TOUT ! Il n’y a plus Arafat, il n’y a plus de buzz, c’est fini !”

Un an après, comment vit-il ce deuil ?

“Je me suis résolu à vivre avec. Quand on connaît la personne, quand on sait ce qu’il a apporté pour la musique. Ce n’est pas seulement une histoire de deuil. Une autre manière de lui rendre hommage est de se forger, de continuer le travail qu’il a tant voulu. Je n’aime pas cette expression “As-tu fait ou pas ton deuil ?”. On va toujours penser à Dj Arafat. De là où il est, je sais qu’il voit beaucoup de choses.”

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

quatre × 4 =

SNEDAI