Dans le MagNews & People

Tiken Jah, “l’insoumis” épinglé à la une du Life 153 !

P71_LIFE#153 (Copier)

P71_LIFE#153 (Copier)

Le 153e numéro de Life Magazine est à présent disponible en kiosques et dans tous les points de vente. Retrouvez en couverture de ce numéro le célèbre artiste ivoirien reggaeman Tiken Jah Fakoly !

“L’INSOUMIS”

… J’aurais axé ma politique de développement sur l’agriculture… Afin que les
jeunes qui vont échouer en Méditerranée, restent au village et qu’ils aient des
tracteurs pour cultiver. Moi, président d’Afrique… Je mettrai un accent sur
l’éducation, la santé et l’éveil des peuples. Moi, président, l’une de mes priorités
sera la proximité avec les populations… »
Il ne sera peut-être jamais président d’Afrique…Mais il a choisi d’être la voix
de l’Afrique. La voix des «sans voix». Celle qui fait écho des aspirations des
plus vulnérables, celle qui dénonce l’injustice et la misère, celle qui éveille les
consciences et cette fibre panafricaniste enfouie en chacun de nous. Cette
même voix qui crie : « ouvrez les frontières », et appelle à l’union des peuples ;
« Africa United, ça va faire mal… », clame-t-il.
Il n’est pas président d’Afrique, mais il appelle au rassemblement et à l’unité
d’un continent. Il chante pour le changement des mentalités et la liberté
d’expression. Dans chacun de ses refrains, se révèle le paradoxe d’un continent
à la fois riche et pauvre, vraisemblablement libre et pourtant si couard. Il ne
sera peut-être jamais entendu de la même oreille parce qu’il est lui-même un
paradoxe.
Hier, africain à Paris, aujourd’hui, exilé au Mali, l’enfant du pays est partout chez
lui et à la fois étranger. Tiken Jah Facoly, le recalé des frontières, a choisi de se
faire entendre au-delà des barrières pour une seule cause : l’émancipation de
l’Afrique. Griot du nord, parolier du sud, son combat, c’est de rendre au peuple
sa dignité. Homme de tous les paradoxes, c’est l’homme dont le parcours
illustre fort bien, l’adage, « Nul n’est prophète chez soi ». Certainement, parce
qu’il a choisi de ne pas être du même camp que des présidents africains.
Icône de la musique reggae dans le monde, Tiken Jah, le descendant de
Facoly Koumba et de Facoly Daba , né en 1968 à Odienné dans le nord de
la Côte d’Ivoire, est aujourd’hui rentré dans la lignée des artistes engagés
pour la liberté et des droits civiques, en Afrique. En 1993, c’est aux côtés du
groupe Djelys que le rastaman fait ses premiers pas sur scène. Bien plus qu’un
président aujourd’hui, il porte la voix et les aspirations d’un continent… 

Pour vous amis lifeurs, nous l’avons rencontré pour une interview exclusive à découvrir dans le Top Life de votre magazine préféré disponible en kiosques.

Retrouvez également dans ce numéro vos habituelles rubriques, Nights, Events, Mode, Bien-être… ainsi que notre Dossier “CAN 2019: Les éléphants parfaits outsiders du tournoi”.

Songez à vous abonner à Life Magazine. Ceux qui le sont déjà le recevront très vite chez eux.

Le meilleur de la culture urbaine ivoirienne du mois se retrouve dans ces pages.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

treize − un =