A la uneDans le MagNews & People

LIFE 166 / STORY avec Sheval Gagnant, promoteur culturel ivoirien

L166 cg

L166 cg

Il a fait ses armes dans l’ombre d’un certain Angelo Kabila après les années universitaires. Du Zouglou, Bley Gogo Zadi ou Sheval Gagnant fait un bond à 360° dans le Jazz. Une expérience exaltante dont quelques retombées iront forcément dans le social.

Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs et nous parler succinctement de votre riche parcours dans le domaine de l’événementiel ?

Je suis Bley Gogo Zadi, ou Sheval Gagnant pour les besoins de la cause culturelle. Humblement, je continue toujours d’apprendre même si le parcours est certes assez riche. Tout démarre dans les années 2000, lorsque nous étions encore en cité avec l’organisation de Variétoscope. Je me suis véritablement mis à fond dans le show-business en 2012, avec l’organisation des Zouglou Days, avec Angelo Kabila qui m’a donné une chance de pouvoir m’exprimer. On dira que c’est bien de là que tout est parti.

Aujourd’hui, vous êtes à la tête de la structure dénommée Hankees. Quelles sont ses missions ?

Nos missions sont assez nobles. Nous avons beaucoup appris sur le tas. Nous sommes une structure qui évolue dans l’événementiel, mais, en même temps, nous faisons de l’aménagement foncier. Outre l’événementiel qui est le maillon essentiel de Hankees, nous faisons aussi de l’aménagement foncier comme indiqué plus haut. Au-delà de tout cela, nous oeuvrons en ce moment à monter une fondation dont l’axe principal est la néonatalité. Depuis 2012, nous nous évertuons à leur venir en aide.

Retrouvez son interview intégrale dans le Life 166 disponible en kiosques et dans tous les points de vente habituels.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

quinze − douze =

SNEDAI