A la uneDans le MagNews & People

[LIFE 156] Leah Muriel Guigui: “Le cancer du sein est le deuxième tueur silencieux après le SIDA”

leah guigui (Copier)

leah guigui (Copier)

LEAH MURIEL GUIGUI

PRÉSIDENTE ONG ÉCHOS MÉDIAS

Pour la troisième année consécutive, Leah Muriel Guigui remet le couvert pour lutter efficacement contre le cancer du sein. Pour y arriver, elle dit pouvoir compter sur l’implication de tous.

« LE CANCER DU SEIN EST LE DEUXIÈME TUEUR SILENCIEUX APRÈS LE VIH-SIDA À CE JOUR »

Pouvez-vous vous présenter et nous parler succinctement de votre ONG ?

Je suis Leah Muriel GUIGUI, présidente d’Écho Médias. Une femme passionnée et très engagée pour le bien-être de la femme et de l’enfant. Écho Médias est une organisation réunissant majoritairement des journalistes et des professionnels des médias nationaux et internationaux. Cette organisation a pour objectifs de : mobiliser les professionnelles des médias pour une sensibilisation permanente sur les cancers et particulièrement sur le cancer du sein, de promouvoir les politiques et programmes d’appui à la lutte contre le cancer du sein et enfin d’éduquer la population à une prise de conscience collective du cancer et des mécanismes de prévention.

Pourquoi avoir axé vos actions spécifiquement sur le cancer du sein ?

Écho média a décidé d’agir dans le sens de la lutte contre le cancer du sein, cela depuis quelques années pour plusieurs raisons. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le cancer du sein est la forme de cancer la plus répandue chez la femme. Ensuite, le cancer du sein est le deuxième tueur silencieux après le VIH-sida à ce jour, il reste la première cause de décès par cancer chez les femmes. Et enfin, en Côte d’Ivoire, le taux de mortalité du cancer du sein estimé à près de 75%, en outre, sur plus de 2200 nouveaux cas diagnostiqués chaque année, ce sont 1223 femmes qui meurent du cancer du sein en Côte d’Ivoire. Aussi, au vu de ses informations très alarmantes et préoccupantes, il était plus qu’évident pour nous, Écho Médias, d’axer nos actions dans le sens de la lutte contre le cancer du sein. Naturellement, soutenir la prévention du cancer du sein c’est préserver l’équilibre de la famille, de toute une communauté, sachant que la femme a toujours joué un rôle non négligeable dans la société et a toutes ces étapes. La femme est créatrice et actrice incontournable dans tous les secteurs socio-économiques, politique, culturel et religieux. Lutter contre le cancer du sein c’est préserver la femme, c’est également préserver un pilier essentiel de la société.

Quelles seront les grandes articulations de cette journée dédiée au cancer ?

Prévue pour le 12 octobre 2019 à 08h00, à l’ISTC Polytechnique de Cocody, la troisième édition de la journée de mobilisation des médias contre le cancer du sein (JMMC) se tiendra sous le Haut patronage du viceprésident de la République de Côte d’Ivoire, SEM Daniel Kablan DUNCAN, en présence du Ministre de la Santé et de l’hygiène Publique, le Dr Aouelé Eugène AKA, du ministre de la Communication et des médias, monsieur Sidi Tiémoko TOURÉ, du ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant; Pr Ramata Ly-BAKAYOKO autour du terme « briser le mythe du cancer du sein » Nous sommes honorés cette année d’avoir pour parrain M. Didier DROGBA, icône nationale et internationale de Football. En ce qui concerne l’articulation de cette journée nous aurons, une cérémonie officielle meublée de conférence autour du thème « Briser le mythe du cancer du sein ». Cette conférence sera animée par d’éminents professeurs de cancérologie venus de la Côte d’Ivoire et de France. En marge de la cérémonie officielle avec nos partenaires techniques que sont Le PNLCa et la SOGOCI nous procéderons à des séances de dépistage simultané et continu. Par la suite Écho Médias décernera des prix aux médias et aux entreprises engagés dans la lutte contre le cancer du sein. Enfin nous clôturerons cette journée par des Dons aux malades atteints du cancer du sein.

Quels sont les retours qui vous parviennent sur vos actions ?

Les retours sont positifs, les femmes sont davantage sensibilisées et informées sur le cancer du sein et la nécessité du dépistage précoce. Elles font de moins en moins peur et elles sont promptes à participer à nos campagnes de sensibilisations et de dépistages gratuits, dénommée « mes seins sans cancer » Dans le cadre de ladite campagne initiée en collaboration avec le Programme National de Lutte contre le Cancer (PNL Ca) et la Société de gynécologie et d’obstétrique de Côte d’Ivoire (SOGOCI), nous avons observé une forte mobilisation des femmes des différentes communes du District d’Abidjan. À l’issue de cette opération, 5000 femmes devront être dépistées gratuitement.

Par Didier Koré, extrait du Life 156

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

5 × cinq =