A la uneNews & People

Landry Agban : “Je suis heureux que Tina soit la Présidente de la Yorogang”

PicsArt_08-07-03.51.08

PicsArt_08-07-03.51.08

Nous sommes à quelques jours du mémorial de l’An 2 du décès de Dj Arafat. Les langues se délient à propos de l’organisation mais aussi la pérennisation des œuvres du défunt artiste. À ce sujet, Tina Glamour vient d’être portée nouvellement à la tête du label Yorogang cher à Dj Arafat, fonction autrefois occupée par Landry Agban.

Nous avons échangé via appel téléphonique avec ce dernier présentement en France pour élaguer toutes les zones d’ombre autour de la gestion de la Yorogang. Pourquoi s’est-il retiré ? Quels sont ses rapports avec les membres de la Yorogang ? Qu’est-ce qu’il prévoit ce 12 Août ? Landry Agban se confie à Life Magazine.

“Il y a trop de problèmes, trop de cachoteries, trop de non-dits autour de la gestion de l’image, de l’héritage et des oeuvres de Dj Arafat.”

“J’ai déjà fait une déclaration pour notifier à tout le monde que je ne suis plus le Président de la Yorogang depuis un moment.”

“Tous les sons de Dj Arafat sont chez Universal”

“Tous les sons de Didier sont chez Universal. J’y suis allé avec le juriste de la Yorogang pour déposer toutes les chansons qu’il avait.”

“Aujourd’hui, je suis heureux que ce soit Tina la Présidente de la Yorogang, d’abord parce que c’est la mère d’Arafat et elle peut bien gérer l’institution. Tant qu’on met des choses en place et que ça marche dans le sens de rendre honneur à Didier, pourquoi vais-je m’opposer à ça ? Je ne peux qu’être content. J’ai été d’ailleurs le propulseur de la réconciliation aujourd’hui dans le clan particulièrement entre maman Tina et mémé Hélène Dandi Lou. Des gens dans l’ombre racontaient une chose à la maman et sortaient tout autre chose chez la mémé. Je les ai appelées. Je parle bien avec la grand-mère, je m’entends très bien avec Tina, qui est ma maman. Aujourd’hui ils sont ensemble, ça me fait plaisir.”

“Je n’ai pas été écarté”

“Un nouveau bureau a été constitué. Je n’ai pas été écarté. Vu que je suis en France, je ne peux pas être aussi actif que ceux sur place à Abidjan. Tant qu’il y a de l’entente parmi les membres, ça me réjouit. Nous sommes tous toujours en contact.”

“Didier, je l’aimais pour sa personne, avec ou sans son statut d’artiste. C’est mon petit frère, eux tous le savent”.

“C’est pour Didier qu’on le fait. Il n’y a pas l’argent dedans. Ceux qui viennent pour de l’argent, verront et sauront. Moi, j’ai mon entreprise de BTP, je gère mes affaires. Je n’ai jamais aimé les caméras. Depuis longtemps, du vivant de Didier, même prendre mon téléphone et faire un selfie je ne l’ai jamais fait. Pourquoi ? Parce que c’est mon petit frère, je ne le voyais pas comme une star, je l’aimais pour sa personne, avec ou sans son statut d’artiste. Didier, c’est mon petit frère, eux tous le savent, tout son entourage le sait. Ils savent qui je suis pour Didier. C’est moi réglait tous ses problèmes. Même ses concepts musicaux, j’ai été à la base de Gbinchin Pintin, Djessimidjeka, Frapper Naboula, j’ai fait beaucoup de choses, ils le savent. Mais je ne me suis jamais mis sur la toile pour parler, c’est ceux qui veulent se faire voir qui parlent. J’étais avec Didier de son vivant on ne me voyait pas, ce n’est pas à sa mort que je vais chercher à me faire voir.”

IMG-20210807-WA0015

“Je devais venir pour le mémorial à Abidjan, mais vous savez ici en France, voyager n’est plus facile surtout avec le Covid-19 et les vacances pour les enfants, c’est compliqué de les laisser et venir en ce moment. Toutefois, des jeunes de la diaspora ont décidé de se rencontrer pour rendre hommage à Dj Arafat à Paris, à Bordeaux. J’y serai également.”

“Les gens racontent n’importe quoi ! Le cas de Badro, des gens font croire que je suis contre lui pourtant c’est tout le contraire. Je suis heureux de voir tout ce qu’il entreprend car cela permet de ne pas oublier Didier.”

“Aujourd’hui, Tina est la Présidente de la Yorogang c’est très bien. La grand-mère est à la fondation, je suis très content pour ça. C’est ce que je voulais !”

“Si on veut parler de ma relation avec Didier, on ne quittera pas ici. Tout le monde sait. Aujourd’hui, je parle avec Tina tranquillement, je n’ai pas de problèmes avec elle. Elle a eu des prises de bec avec d’autres dans la Yorogang qui lui ont même répondu. Je ne le ferai jamais, parce que c’est la maman de mon petit frère. Quel que soit ce qui adviendra, je ne le ferai jamais. Aujourd’hui, elle est la Présidente de la Yorogang c’est très bien. La grand-mère est à la fondation, je suis très content pour ça. C’est ce que je voulais.”

Rolyvan

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

dix-huit − 5 =

SNEDAI