A la uneEvenementsNews & People

La Ministre du Plan et du Développement à la rencontre des jeunes étudiants de l’Université Nord-Sud

na5

na14

La prestigieuse tribune les RDV de l’UNS-IF a reçu une invitée de marque jeudi dernier au sein du campus de Bonoumin : Mme Kaba Nialé, Ministre du Plan et du Développement.

L’occasion était donnée aux privilégiés étudiants de cet établissement de se frotter à cette grande dame, première femme Ministre de l’Economie et des Finances de la Côte d’Ivoire, et d’en apprendre davantage sur son inspirant parcours.

Née en Côte d’Ivoire à Bouko, un petit village situé à 30 km de Bouna, Mme Kaba Nialé a effectué son parcours scolaire, du primaire à l’Université en Côte d’Ivoire. Après l’obtention d’une Maitrise en Sciences Economiques option Economie Publique. Elle a ensuite rejoint l’Université de Clermont Ferrand puis a accédé à l’ENSEA par voie de concours. Elle y obtient le diplôme d’Ingénieur Statisticien Economiste. Kaba Nialé va plus tard obtenir un DEA en Economie Internationale et Economie du Développement à l’Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne.

“J’ai été une élève brillante. Cela n’était pas dû au hasard ou à la chance. Le hasard sur la longue durée n’existe pas. Il m’a fallu travailler dur dans l’assiduité, la constance, le sérieux. J’ai un principe : on fait bien les choses ou on ne les fait pas !”, a-t-elle partagé aux jeunes étudiants.

Concernant “L’importance de la jeunesse dans la planification du développement en Côte d’Ivoire”, thème de la rencontre, Kaba Nialé a d’abord souligné sur la base de statistiques le poids de la jeunesse dans la démographie ivoirienne (les jeunes de 0 à 35 ans représentent 75% de la population). “Vous devinez la population de jeunes qu’il faudra prendre en compte à moyen et long terme ! Cela se prépare aujourd’hui !

La Ministre a ensuite énoncé les différentes actions en faveur des jeunes déjà réalisées ainsi que les défis relatifs à ce sujet. Au nombre des défis majeurs, l’adéquation formation-emploi et l’éducation civique. “Le Plan National de Développement 2021-2025 entend consolider et améliorer significativement les conditions de vie et de travail des jeunes. La décision du Président de la République de faire de 2023 l’année de la Jeunesse arrive à point nommé pour booster cette dynamique de soutien au développement de la jeunesse”

Les étudiants ont pu, comme à l’accoutumée, exposer leurs différentes préoccupations sur le thème évoqué à la Ministre qui a pu en retour donner satisfaction à chacun d’entre eux.

“Ce genre de rencontres est à multiplier envers nos jeunes afin qu’ils sachent ce qu’ils pèsent réellement en terme d’avenir dans notre société, ce qui est fait pour eux, et ce qu’il faut faire pour se frayer son chemin et être quelqu’un demain sur qui la communauté peut compter”, a laissé entendre M. Zadi, un parent d’étudiant présent lors du Meet Up.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

deux × un =

SNEDAI