A la uneNews & People

Emmanuelle Keita crie son ras-le-bol et met en garde !

Emmanuelle Keita2

Emmanuelle Keita2

Emmanuelle Keita a surpris plus d’un ce jour avec un live pour mettre les points sur les i et mettre en garde ses détracteurs et autres auteurs de calomnies et médisances à son égard.

“Pourquoi vous êtes si méchants ? On dit de ne pas se justifier mais trop c’est trop !!!”

De retour au devant de la scène, Emmanuelle Keita bluffe par son légendaire charisme, sa force de caractère, son style et ses avis tranchés sur les sujets d’actualité. Si elle s’est fait pas mal d’aficionados, il semble clair qu’elle se soit parallèlement attiré des détracteurs prêts à tout pour la descendre.

Ces derniers jours, une dame a commenté connaitre Emmanuelle Keita en affirmant qu’elle effectuerait le métier de nounou en France. De quoi la rabaisser et activer les médias “ventilateurs” de ragot sur la toile. La même période, elle a dû faire aux accusations d’une personne qui faisait partie de son entourage. Cette a dernière a présenté Emmanuelle Keita comme étant une spécialiste de l’emprunt de vêtement. Selon Emmanuelle, tout est parti du fait que cette dernière lui a proposé qu’elle porte une ceinture qui lui conviendrait pour paraître top dans ses vidéos. C’est cette même ceinture que la dernière a brandit comme preuve qu’Emmanuelle Keita est une emprunteuse de vêtements et accessoires.

Celle qui a été primée Meilleure Personnalité Publique aux African Talents Awards 2020 et The Most Stylish Celebrity of the Year au Ghana a décidé de ne pas laisser passer cet énième affront.

“Ce n’est pas parce que je ne me défends pas que c’est la vérité”, a-t-elle dit au passage dans son live Facebook rappelant dans les détails ce qui s’est passé entre elle celle qui l’a accusé.

 

Emmanuelle Keita a par ailleurs mis en garde toute personne ou média qui tenterait de salir son nom à nouveau. Une poursuite judiciaire plane sur la tête de quiconque ose de la dénigrer en public.

“Je refuse qu’on assimile mon image à une vendeuse d’illusion. Jusqu’à preuve du contraire, je ne vous ai menti sur rien. Vous n’avez pas le droit de me salir autant.

Les larmes versées aujourd’hui, c’est un ras-le-bol. Nous e sommes pas en fer, nous sommes faits de chair”.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

12 − deux =

SNEDAI