A la uneLife style

Chez nous pays : Les noms baoulés et leur mode d’attribution

femme baoulé enceinte
femme baoulé enceinte

Crédit photo : Cathy Mélène Nomel

À la découverte de notre culture et de nos sites touristiques à valoriser dans notre rubrique “Chez nous pays”, nous mettons un point d’honneur sur les noms baoulés et leur signification.

Peuple issu du grand groupe Akan, les Baoulés représentent environ 23 % de la population du pays, ce qui en fait l’ethnie la plus importante numériquement du pays devant les Bétés et les Sénoufos.

Focus sur les noms chez ce peuple et le mode d’attribution lié généralement par le jour de naissance, la position dans la famille ou encore les circonstances de la naissance.

Les noms chez les baoulé selon le jour de naissance (homme, femme)

– Lundi: (Kouassi, Akissi).
– Mardi: (Kouadio, Adjoua).
– Mercredi: (Konan, Amenan).
– Jeudi: (Kouakou, Ahou).
– Vendredi: (Yao, Aya).
– Samedi: (Koffi, Affoué).
– Dimanche: (Kouamé, Amoin).

Les noms selon la position dans la famille

– Troisième enfant d’une succession d’enfants de même sexe : N’guessan.
– Quatrième enfant d’une succession d’enfants de même sexe : N’dri.
– Le neuvième enfant d’une mère : N’goran.
– Le dixième enfant d’une mère : Brou.
– Le onzième enfant d’une mère : Loukou.
– Le douzième enfant d’une mère : Toungbin.
– Le treizième enfant d’une mère : Abonouan.

Les noms de caresse

– Atôwla = Kouassi.
– Kouadio =Atouman
– Abo = Konan.
– Kôlou = Kouakou.
– Adammo = Yao.
– Akpôlè = Koffi.
– Bly = Kouamé.
– Atchouè = N’guessan.
– Gadeau = N’dri
– Sialou ou Mossia= Amenan.
– Ziahimo =Affoué
– Gbakla=Ahou
– Nandoua=Adjoua
– Blédja ou Adimo=Akissi
– Atchoueh ou Adroh= N’guessan
– Amoin= Gouhé
– Aya= Késsi

Les noms selon les circonstances de la naissance

– Enfant né dans un dépotoir : Ounfoin- Ouffouet (Houphouët)
– Enfant né lors d’une course de la mère hors de la maison : Atoumgbré.
– Enfant né la tête tournée vers le sol : Ahoutou.
– Enfants jumeaux : N’da.
– Enfant né à la suite des jumeaux : Amani.
– Allaly: quiétude.
– N’gonia: désespoir. Pour conjurer le mauvais sort.
– Atiman: enfant prématuré.
– Gbamlé: rouquin
– Fri = Albinos

Les noms en référence aux éléments naturels

– Yobouet: caillou.
– Akpoué: roche.
– Allah: Iroko (qui sommeille dans certains cas).

– Kondro: Loloti (arbre médicinale à écorce épaisse).
– Bla: fontaine.
– N’zué: l’eau.
– Frondo: Baobab.
– Faitai: Lac.
– N’go: huile de palme (nom donné aux personnes de teint clair).
– Lomé: espèce de palmiste spécialement rouge.
– M’mé: palmier.
– Djué: poisson.
– Bohoussou: génie des forêts.
– Django: ficus
– Kongo: vallée.
– Béra: Touraco.
– Oura: ordures, nom attribué pour conjurer la mort de l’enfant.
– Zougou: chenille, nom attribué aux personnes particulièrement velues.
– Oka: montagne.
– Gnamien: Dieu, ciel.
– Assié: la terre.

Noms religieux et autres

– Assoh: fétiche de Bocanda à Konan-Elekro.
– Djè: masque d’origine gouro.
– Goly: masque d’origine Ouan.
– Diby: fétiche d’origine kweni.
– M’bra: danse fétichiste
– Doh: masque d’origine gouro
– Allou: fétiche guerrier.
– Gbangbo: fétiche reconnu seulement chez les Baoulé N’gban de Tié’ndiékro.
– Allangba: fétiche protecteur.
– Tanou: fétiche.
– Djézou: fétiche.
– Kra: fétiche.
– Zouzou: nom d’origine ouan adopté surtout par les Baoulé Godé de Béoumi.
– Kangah: esclave, de nos jours, ce nom est attribué aux enfants dont les précédents sont décédés.
– Souaga.
– N’gatta.
– Déla: fétiche.
– Saraka: sacrifice.
– Kramo: marabout.

 

Source : LES ETHNIES DE LA COTE D’IVOIRE ET D’AFRIQUE

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

quatre × deux =