A la uneLife styleSociété

Chez nous pays : Ce qu’il faut savoir sur le peuple Abidji !

Abidji

 

Abidji

À la découverte de notre culture et de nos sites touristiques à valoriser dans notre rubrique “Chez nous pays”, nous mettons un point d’honneur aujourd’hui sur le peuple Abidji. Leur histoire et leurs traditions sont exposées dans cet article.

HISTOIRE

Le peuple Abidji est issu du grand groupe Akan venu du Ghana. À l’origine, il s’agit de deux communautés mises ensemble par la force de la nature, il s’agit des Enyébés et des Ogbrous. Selon les différentes sources recueillies, le pays Abidji paraît n’avoir été occupé par ses habitants actuels que depuis 150 ou 200 ans tout au plus; il semble que ceux-ci n’y rencontrèrent pratiquement personne, la région étant perdue au milieu d’immenses forêts. Le croisement harmonieux des deux communautés a fini par les faire disparaître pour ne former qu’une seule entité, le peuple Abidji.

Selon la collection digitale « documents de sciences humaines et sociales », le premier groupe (Enyébé) semble issu du peuple Alladian situé au sud de la lagune Ébrié. Il a donné naissance à une partie du groupe des Abidji Enyébé qui est, semble-t-il, le plus ancien et se situe à l’ouest du pays abidji. Le second groupe (Ogbrou) venu de l’est est issu du peuple Ashanti. Il comprend selon toute vraisemblance des Agni-N’dénié − dont certains seraient originaires du village d’Agoua − des M’batto et même des Ébrié.

GÉOGRAPHIE

Le pays Abidji est situé exclusivement dans le département de Sikensi, au sud de la Côte d’Ivoire. Sikens qui est en quelque sorte la capitale des Abidji est à 65 kilomètres d’Abidjan. Les départements voisins sont ceu d’Agboville (au nord-est), Tiassalé (à l’ouest) et Dabou (au sud). Outre Sikensi, on retrouve donc les Abidji dans les localités de Braffouéby, Bécédi, Katadji, Elibou, Badasso, Gomon, Sahuyé…

TRADITIONS & COUTUMES

Les Abidji sont un peuple patrilinéaire qui peut se diviser en clan et en sous-clan, chaque clan portant le nom de son ancêtre d’origine. Le chef de chaque clan est le plus âgé des descendants patrilinéaires directs des ancêtres fondateurs. À la tête de toute la communauté se trouve le chef de terre, qui est traditionnellement le descendant patrilinéaire du fondateur du village, c’est-à-dire le chef du clan qui s’est installé le premier sur l’emplacement actuel du village. Ce chef de terre est l’unique dépositaire des valeurs coutumières, l’intermédiaire entre la communauté et les divinités animistes. C’est aussi ce dernier qui préside la célèbre fête traditionnelle du Dipri.

LE DIPRI

Le “Dipri” est une fête traditionnelle de réjouissance et de démonstration de pouvoirs mystiques en pays Abidji. Cette fête commémore le sacrifice consenti par un ancêtre pour sauver le peuple abidji de la famine, aussi appelée « fête du sang ». Durant sa célébration, on peut voir des hommes en transe se taillader à l’aide d’un couteau ou s’enfoncer des lames dans la peau sans en mourir. Seuls les initiés ayant reçu le bain purificateur peuvent réaliser ces prodiges. Le Dipri se caractérise aussi par des sacrifices rituels d’animaux.

 

ALLIANCES INTER-ETHNIQUES

Les Abidji sont alliés aux Adjoukrou, Dida, Abbey et Mbatto.

 

Sources : Wikipedia – Rezo Ivoire – AKA Konin collection digitale« documents de sciences humaines et sociales »

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

huit − sept =

SNEDAI