Life style

Chez nous pays: As-tu déjà voyagé en train ?

train sitarail

train sitarail

Autrefois, c’était lui le moyen de locomotion par excellence. Aujourd’hui, le train est relégué au plan inférieur avec l’avènement des routes et des concessions automobiles, les engins à deux roues, le perfectionnement des sciences aéronautiques et navales avec les avions et les bateaux,… Bon gré mal gré, ce moyen de transport subsiste. Dans les métropoles des pays dits plus développés, on le retrouve sous une version 2.0. On parle de métro. En Côte d’Ivoire comme dans beaucoup d’autres pays africains, latinos et asiatiques, l’authentique train (en mode amélioré) sillonne les bourgs, transportant hommes, marchandises et bétails.

La genèse du chemin de fer en Côte d’Ivoire

C’est au tout début du 20e siècle qu’a été décidée la création d’un chemin de fer en Côte d’Ivoire encore sous le joug de la colonisation française. Ceci pour faciliter le transport des richesses naturelles de l’intérieur du pays vers le littoral (Abidjan). La population ivoirienne d’alors a été mise à rude épreuve à cette époque des travaux forcés. Ralenti à plusieurs reprises eu égard aux guerres mondiales, le chemin de fer, long de 1260 km, relie depuis 1954 la ville d’Abidjan (Côte d’Ivoire) à celle de Ouagadougou (Burkina). La construction de ce chemin de fer a duré 50 ans.

La SITARAIL

De 1960 à 1989, cette ligne était gérée et exploitée par une entreprise publique bi-nationale, la Régie des chemins de fer Abidjan-Niger (la RAN) appartenant à la Côte d’Ivoire et au Burkina Faso. Les deux pays décident de recourir à un concessionnaire en décembre 1994. La ligne est concédée à la Sitarail en août 1995. La Société internationale de transport africain par rail (SITARAIL) est une société basée à Abidjan, filiale de Bolloré Transport & Logistics.

Les villes en Côte d’Ivoire traversées par le chemin de fer

Quittant Abidjan, le chemin de fer relie les villes suivantes: Anyama – Azaguié – Agboville – Rubino – Dimbokro – Bouaké – Katiola – Tafiré – Ferkéssédougou – Ouangolodougou. La première grande ville au Burkina est Banfora. Puis Bobo Dioulasso et enfin à Ouagadougou.

En plein coeur d’Abidjan, il y a des gares de train à Abobo, à Adjamé, au Plateau et à Treichville.

La “route” en train

Le train peut rouler jusqu’à 300 km/h sur les lignes à grande vitesse aménagées pour eux. En Côte d’Ivoire, l’état des voies ne permet pas au train de dépasser les 40 km/h. En décembre 2017, la réhabilitation du tronçon ferroviaire a été entamée. Elle devrait être bouclée en 2021.

Entre deux gares (villes), le train roule à vive allure. Le bémol, c’est qu’arrivé dans certaines gares, vous pouvez perdre beaucoup de minutes à cause du déchargement des marchandises. Abidjan – Ouagadougou, le train termine le parcours en 32 heures, chose réalisable en voiture en maximum 20 heures de temps. Autant dire que si vous êtes pressé, on vous le déconseille.

Il y a des wagons essentiellement réservés aux passagers et d’autres aux bétails et marchandises. Comme dans l’avion, il y a plusieurs classes. La première vous assure plus de confort que les autres.

De bonnes raisons de voyager en train

  • Économiser de l’argent: prendre le train est un moyen économique de voyager, surtout si vous effectuez une distance relativement courte.
  • Voyager jusqu’au cœur des villes: la plupart des gares ferroviaires sont situées dans les centres-villes. Ultra pratique, donc, puisque, à la descente du train, vous arriverez précisément là où vous devez commencer votre voyage ou escapade. Pas besoin de payer une navette vers le centre, comme c’est souvent le cas lorsque vous prenez l’avion et arrivez à l’aéroport. Un gain de temps et d’argent apprécié et appréciable.
  • Bagages: contrairement aux voyages en avion, vous pouvez prendre autant de bagages que vous le souhaitez sans frais supplémentaires lorsque vous prenez le train.
  • Se faire une première impression du pays que vous visitez: au volant d’une voiture, il est difficile (et dangereux!) de faire attention aux alentours… Mais, lorsque vous voyagez en train, vous avez juste à vous asseoir, à vous détendre et à profiter de la vue depuis votre siège confortable…
  • Profiter du confort et de l’espace à bord: les sièges des trains sont moins serrés que ceux dans les cabines d’avion et cars. Ils sont, généralement, beaucoup plus confortables. Besoin d’étirer vos jambes? Aucun problème, vous pouvez le faire autant et aussi longtemps que vous le souhaitez
  • Vous pouvez apporter votre propre nourriture et vos propres boissons: ceux qui souhaitent limiter le budget ne doivent pas s’inquiéter. L’un des nombreux avantages des voyages en train est que vous pouvez emporter à boire et à manger avec vous. Néanmoins, si vous désirez un en-cas ou repas chaud, sachez que la plupart des trains internationaux sont munis d’une voiture-bar offrant un menu varié.
  • Un voyage respectueux de l’environnement: en prenant le train, vous réduirez vos émissions de CO2 de moitié comparé à l’avion. Donc, si vous vous souciez de l’empreinte écologique de votre voyage, sachez qu’un voyage en train est beaucoup plus ecolo qu’un voyage en avion ou voiture.
  • Avec le train, vous pouvez même explorer les destinations plus petites et moins connues. Le vaste réseau ferroviaire d’Europe implique que l’accessibilité s’est fortement améliorée au fil des années, vous permettant de voyager vers de plus petites villes et hors des sentiers battus.

Le train par année en Côte d’Ivoire, c’est plus d’un million de tonnes et 300.000 passagers transportés. La SITARAIL espère d’ici quelques années atteindre 5 millions de tonnes et 500.000 passagers par an.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

seize − trois =

SNEDAI