News & People

CAN 2019: Quel onze-type pour les éléphants de Côte d’Ivoire ?

éléphants

éléphants

On connaît désormais la liste des 23 éléphants retenus pour prendre part à la CAN 2019 en Egypte. On fait le point compartiment par compartiment pour dégager le onze-type probable à la CAN. 

Gardien de But:

Bien que très souvent critiqué, Gbohouo Sylvain auteur de bons matchs lors des dernières sorties garde sa place de numéro 1 dans le but des ivoiriens. Il est talonné de près par Sangaré Badra Ali qui attend une occasion pour faire montre de son talent. Le numéro 3 des gardiens est un parfait inconnu chez les éléphants. Il a réussi une belle saison dans le championnat ivoirien avec le FC San Pedro, mais on espérait le voir si haut chez les A. Sa présence, il la doit à une blessure d’Abdoul Karim Cissé.

Défense:

C’est le compartiment le plus bricolé. L’absence d’Eric Bailly, pièce maîtresse est une charge sur les épaules des défenseurs axiaux retenus, Kanon Wilfried, Traoré Ismael et Comara Cheick. Espérons qu’ils en profiteront pour le bien de l’équipe. Quant aux latéraux, à droite, Serge Aurier capitaine et titulaire est en manque de rythme mais la CAN c’est un tout autre tournoi avec ses réalités et où l’expérience est d’une importance capitale. Son suppléant Bagayoko Mamadou, c’est un autre style moins solide mais disponible sur les phases offensives. À gauche, Wonlo Coulibaly, meilleur joueur du championnat ivoirien est bien parti pour prendre la place de titulaire. Il a prouvé à Abidjan lors de Côte d’Ivoire vs Rwanda qu’il a les capacités pour tenir ce rôle chez les éléphants. Sa doublure Doumbia Souleymane peut aussi se révéler efficace dans ce rôle même si Wonlo a une avance côté expérience (outre le fait d’avoir disputé un match avec les éléphants il connaît mieux le football africain).

Milieu:

On a le fameux quatuor Serey Dié, Kessié Franck, Seri Michael et Jean Philippe Gbamin. À eux s’ajoutent les jeunes pousses Angban Victorien et Sangaré Ibrahim. Reste à savoir quelle animation Kamara choisira de mettre en place. L’expérience de Serey Dié champion d’Afrique 2015 va compter énormément dans le groupe pour épauler des talents dans la récupération et la relance comme Jean Philippe Gbamin, plus en vue lors des derniers matchs avec la Côte d’Ivoire.

Attaque:

C’est secteur est fourni avec des joueurs offensifs de côté, les dynamiteurs, les percuteurs. Max Gradel, Wilfried Zaha, Maxwel Cornet, Assalé Roger et le tube de l’été Nicolas Pépé. Seulement il demeure des interrogations en pointe. Jonathan Kodjia est moins flambant depuis des mois. Il sera à la lutte, eh oui, à la lutte avec un revenant revanchard, Bony Wilfried auteur d’un doublé lors du dernier match des éléphants face aux Comores

LE ONZE LE PLUS PLÉBISCITÉ SUR LA TOILE

compoDV_DV

Pour certains matchs de gros calibres, l’expérience de Serey Dié au milieu et Bony Wilfried en attaque pourrait pousser le sélectionneur à les titulariser.

Le prochain match de préparation des éléphants est prévu à Abu Dhabi où les éléphants sont en séjour avant de filer en Egypte. Ce sera face à la Zambie ce 19 juin. On aura l’occasion de voir à l’oeuvre le groupe convoqué à la CAN.

Rolyvan

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

3 × 4 =