A la uneNews & People

CAN 2019: L’analyse et les notes du match Côte d’Ivoire – Afrique du Sud (1-0)

civafs4

civafs4

Premier match pour la Côte d’Ivoire à la CAN 2019 et première victoire. Les éléphants battent les Bafanas Bafanas d’Afrique du Sud pour leur premier match de poule (1-0).

Nous avons assisté à une belle rencontre tactique entre les deux équipes qui se sont neutralisées en première mi-temps. Les plus grosses occasions étaient ivoiriennes avec notamment le coup franc de Nicolas Pépé qui échoue sur la barre et le face à face manqué de Jonathan Kodjia devant le gardien de but sud-africain Williams.

En deuxième mi-temps, le score 0-0 à la pause donne des airs aux sud-africains qui pensent pouvoir sauter le verrou ivoirien. Sur un contre rapidement mené avec une défense sud-africaine en phase offensive, Max Gradel sur le flanc gauche adresse sans contrôle un retrait au ras à Jonathan Kodjia qui se retrouve à nouveau face au gardien. Il prend tout son temps et applique du plat du pied une frappe qui troue l’entrejambe bien ouvert du gardien sud-africain. But 1-0 !

Le score restera ainsi jusqu’à la fin de la partie ! RDV est pris le vendredi 28 juin prochain face au Maroc qui a également remporté son match face à la Namibie (1-0). Ce sera le match de leaders pour la tête de la poule.

Les notes

  • Gardien de but – Sylvain Gbohouo (6/10)

On a aimé: Il est de plus en plus rassurant, même s’il n’a pas été inquiété. On sent qu’il a gagné en confiance dans les perches. On a hâte de le voir avec des adversaires plus coriaces et des tirs nourris.

On n’a pas aimé: Les hésitations sur les sorties et les arrêts tatillons subsistent toujours chez Sylvain Gbohouo Guélasségnon. Il faut encore plus d’autorité dans la surface de réparation.

  • Défenseur central: Ismael Traoré (6,5/10)

On a aimé: Dans le silence, il est efficace. Il montre beaucoup de sérénité. Il a su être tranchant au marquage. La multiplication de telles performances le consolidera comme nouveau roc défensif des éléphants.

On n’a pas aimé: Plus d’application sur les dégagements. Il en a raté juste un mais ça aurait pu coûter cher.

  • Défenseur central: Wilfried Kanon (6,5/10)

On a aimé: Dur sur l’homme, il a encore fait preuve de gnaque et d’agressivité. Les attaquants sud-africains n’ont pas osé le défier.

On n’a pas aimé: Le trop plein d’agressivité. Il faut savoir doser. Cela lui a même valu un carton jaune inutile, mais bon, tout ceci concoure a baisser les ardeurs et velléités de dribbles chez l’adversaire.

  • Latéral droit: Serge Aurier (7/10)

On a aimé: Il avait face à lui le Messi sud-africain Percy Tau. Solide, il a fermé à merveille son couloir droit et mis sous l’éteignoir les attaquants sud-africains qui s’aventuraient sur son côté.

On n’a pas aimé: Il a été moins tranchant offensivement. Pépé faisait déjà l’affaire. Il a failli s’emmêler dans des dribbles de trop près de la surface de son gardien en fin de match. Il gagnerait à être plus simple jusqu’à la fin du match.

  • Latéral gauche: Wonlo Coulibaly (6/10)

On a aimé: Pour sa première grosse compétition avec les éléphants, il a été bon dans l’engagement défensif, là où il fallait vraiment être présent.

On n’a pas aimé: Offensivement, Wonlo montre des déchets dans ses centres. Il lui faut juste les améliorer et ensuite, gérer la pression et le souffle. Il a été remplacé en fin de partie à cause des crampes.

  • Milieu défensif: Serey Dié (7/10)

On a aimé: Toujours déterminé et hargneux, Serey Dié a insufflé la grinta à ses coéquipiers. Très bon dans la récupération et dans la distribution du ballon.

On n’a pas aimé: Ses frappes à l’arraché aux abords de la surface. Il nous avait montré un beau but à la CAN 2017. On souhaite la même application sur les occasions de frappes qu’il récolte très souvent à chaque match.

  • Milieu défensif: Franck Kessié (7/10)

On a aimé: Avec Serey Dié, ils ont été complémentaires en bouchant l’organisation des actions sud-africaines depuis leur milieu. Excellent dans la construction.

On n’a pas aimé: Il y a de la place pour prendre de l’allant sur les phases offensives. Il a la capacité de faire monter le bloc balle au pied.

  • Milieu offensif: Jean Michael Seri (4/10)

On a aimé: Il a demandé beaucoup de ballons sans en recevoir.

On n’a pas aimé: Transparent, il n’a pas été influent dans le jeu car trop sobre dans ses déplacements et appels de balle. Trop peu en vue pour un 10. Son geste de dépit lors de son remplacement le témoigne.Il en faut plus pour se démarquer et c’est ce qu’on attend de lui lors des prochaines sorties.

  • Ailier droit: Nicolas Pépé (7/10)

On a aimé: Gros match de Nicolas Pépé, virevoltant sur son côté, il aurait pu être passeur décisif si Kodjia concluait l’occasion qu’il lui offre. Il s’est révélé très bon sur coup de pied arrêté, manquant de scorer à deux reprises. On a aussi aimé son repli défensif.

On n’a pas aimé: On a tout aimé. Il lui a seulement manqué le facteur chance.

  • Ailier gauche: Max Gradel (6/10)

On a aimé: Comme Kanon et Serey, il a montré beaucoup d’engagement. On a apprécié la justesse et la simplicité sur le retrait pour le but de Kodjia.

On n’a pas aimé: Il lui a manqué des automatismes avec Wonlo à gauche et Kodjia en première mi-temps. Il a vite réglé le problème avec le second cité en seconde partie au grand bonheur des ivoiriens.

  • Attaquant de pointe: Jonathan Kodjia (6,5/10)

On a aimé: Sa débauche en attaque perturbe les défenseurs. Attaquant de pointe certes, mais pas statique.

On n’a pas aimé: Il faut qu’il soit plus aiguisé. À la CAN, les occasions sont rares comme le Bon Samaritain à Adjamé Liberté. Il aurait pu marquer par 3 fois.

Remplaçants

  • Ailier gauche: Wilfried Zaha (6/10)

On a aimé: Lorsqu’il joue en une touche de balle, c’est un délice. On sent à chaque contrôle qu’il peut mettre le feu.

On n’a pas aimé: On le veut dans la vitesse et la percussion pas dans les tentatives forcées d’élimination de vis-à-vis.

Maxwel Cornet et Souleymane Doumbia rentrés respectivement à la place de Max Gradel et Wonlo Coulibaly n’ont pas eu suffisamment de temps pour se montrer mais se sont bien fondus dans le moule.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

17 − 3 =