A la uneNews & People

Blessé, accusé de viol et aussi séparé de sa femme ? Le calvaire d’Achraf Hakimi

achraf-hakimi

achraf-hakimi

Accusé de viol par une jeune femme de 24 ans, Achraf Hakimi serait séparé de sa femme Hiba Abouk depuis plusieurs semaines, selon la presse espagnole.

Achraf Hakimi célibataire ? Alors qu’il est accusé de viol par une jeune femme de 24 ans, le défenseur du PSG serait séparé de sa femme Hiba Abouk, selon les informations de la presse espagnole.

Cette séparation entre l’international marocain et l’actrice espagnole d’origine tunisienne remontrait à plusieurs semaines, bien avant les accusations à l’encontre du footballeur. Le couple aurait traversé des périodes difficiles ces derniers mois et aurait décidé de mettre un terme à leur relation.

L’une des principales raisons de leur rupture résiderait dans leur différence d’âge, Hiba Abouk étant âgée de 36 ans alors que Achraf Hakimi a 24 ans. Mais pas seulement. La jeune femme souhaiterait profiter de leur vie de famille avec leurs deux enfants, âgés de 3 ans et 1 an, alors que l’ancien joueur du Real Madrid préférerait «continuer à faire la fête». Si aucun des deux n’a confirmé leur séparation, l’absence de publication de photos ensemble sur les réseaux sociaux depuis le mois d’octobre tend à confirmer leur supposée séparation. Achraf Hakimi s’est d’ailleurs rendu seul, lundi, à la cérémonie des trophées The Best.

La veille, une jeune femme de 24 ans, domiciliée à Fontenay-sous-Bois, a fait une déclaration de viol au commissariat voisin de Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne), sans porter plainte contre l’international marocain. Les faits se seraient déroulés, ce samedi, au domicile du joueur parisien, situé à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Forfait pour le match de son équipe à Marseille, il aurait invité la victime présumée, rencontrée mi-janvier sur Instagram, chez lui. Au cours de la soirée, le footballeur l’aurait embrassée avant de soulever ses habits et de poser sa langue sur sa poitrine sans son consentement. Il l’aurait également pénétrée avec ses doigts toujours sans son approbation.

Si le parquet de Créteil s’est auto-saisi de l’affaire avant de confier le dossier à celui de Nanterre, Achraf Hakimi a nié ces allégations à son encontre, assurant qu’elles sont «totalement fausses». Son avocate a assuré que son client était «calme et serein» et «à la disposition de la justice». Le PSG lui a, pour sa part, apporté son soutien.

Source : CNews

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

un × 3 =

SNEDAI