A la uneSociété

Zero Lèpre 2030 : Un plan de 9 milliards de FCFA élaboré pour éradiquer la lèpre en Côte d’Ivoire

20220602_130015

20220602_130015

La lèpre doit être éradiquée à l’horizon 2030 ! Tel est le mot d’ordre et la vision du Ministère de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle en collaboration avec des organismes et institutions internationales comme l’OMS et la Fondation Raoul Follereau.

Si la lèpre ne fait plus ravage comme ce fut le cas il y a des décennies, on dénombre toutefois 500 nouveaux cas chaque année dont des enfants en Côte d’Ivoire. La lèpre, pour ceux qui la méconnaissent, c’est une maladie qui touche principalement la peau, les yeux, le nez et les nerfs périphériques et qui peut rendre invalidant. Nombreux sont les malades de lèpre qui ont atteint le seuil de l’infirmité irréversible. Les symptômes sont des taches cutanées rouges ou de couleur claire, accompagnées d’une perte de sensibilité, d’un engourdissement et d’une faiblesse au niveau des mains et des pieds.

« En plus de la douleur physique, les lépreux sont exposés à l’exclusion et à la stigmatisation », rappelle Docteur Roch Christian Johnson durant son intervention face aux hommes de média lors de la conférence de presse tenue ce 2 Juin au Radisson Blu.  Le Directeur Médical Fondation Raoul Follereau poursuit en soulignant que le « le but de notre stratégie est de réduire de façon significative le fardeau de la lèpre et des maladies tropicales négligées (MTN) à manifestation cutanée dans les pays d’intervention de la Fondation.

Au nombre des opérations définies dans le plan, on a de vastes campagnes pour le diagnostic et le traitement, le suivi des cas contacts et la chimiothérapie préventive, l’accès aux structures spécialisées, le bien-être psychologique ainsi que le soutien social et la réhabilitation.

20220602_121327 20220602_121423

« C’était ça notre combat face à cette maladie honteuse, qui met la différence (…). Nous sommes prêts à nous engager pour l’éradiquer avant 2030. Certains malades vivent encore cachés », soutient le président de l’association des malades de lèpre en Côte d’Ivoire, S. François.

Interrompre la chaîne de transmission de la lèpre pour l’éradiquer totalement, voici ce que le plan en résumé prévoit. Il est chiffré à plus de 9 milliards de FCFA. Le gouvernement s’est engagé à hauteur de 40% du financement. Les fonds déjà collectés sont à plus de 8 milliards de FCFA.

20220602_121345

Douze (12) pays ont été identifiés comme pays prioritaires où la lèpre et les MTN sévissent le plus. La Côte d’Ivoire fait partie des trois (3) pays prioritaires comme le Bénin et le Madagascar.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

19 − 7 =

SNEDAI