A la uneEvenementsLife style

“Yopougon, Adjamé, Liberté”: Armand Boua fait vivre les scènes de rue en peinture

ab1

ab1

Du samedi 1er juin au 31 août, la Galerie Cecile Fakhoury sera jonchée par les magnifiques œuvres picturales du prodigieux artiste peintre Armand Boua.

“Yopougon, Adjamé, Liberté” est sa deuxième exposition personnelle (après Brobrosseurs en 2018 à Dakar). Il y a toute une symbolique dans ce titre. Ces noms – Yopougon, Adjamé, Liberté – font référence à des quartiers populaires d’Abidjan. Armand Boua veut nous faire vivre autrement, artistiquement des scènes de vie microscopiques, fugaces, anodines, dans ces rues qu’on traverse couramment et bien souvent comme des éclairs. Les commerçants ambulants, les passagers en attente d’un véhicule, le vieillard au coin de la rue, les enfants qui jouent au ballon, le charivari de la gare, voici les sujets qu’on retrouve sur ses tableaux. Armand Boua peint sur du carton mais aussi sur la toile et parvient à imprégner sa technique sur ce support.

Arrêter le temps, flouter, brouiller les images en donnant un aspect dégradé à sa production, y imbriquer quelques couches éparses de couleurs vives (bleu, rouge, vert,…), Armand Boua vous surprendra par son travail et sa richesse stylistique.

La symbolique derrière ces peintures, il vous propose de la découvrir en profondeur lors de l’exposition de “Yopougon, Adjamé, Liberté” du 1er juin au 31 Août à la Galerie Cecile Fakhoury sur le boulevard Latrille dans les encablures de la RTI, entre la SODEMI et l’immeuble Carbone.

Infoline: +225 22 44 66 77

Rolyvan 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

2 + 5 =