A la uneNews & People

Victime de racisme, Wilfried Zaha répond… Avec la manière !

wilfried zaha crystal

wilfried zaha crystal

L’attaquant ivoirien de Crystal Palace, Wilfried Zaha, s’est dit victime de racisme et a expliqué que sa famille avait reçu des menaçes de mort après un penalty controversé, dimanche, face à Arsenal (2-2) en championnat d’Angleterre.

Zaha, 25 ans, a provoqué un penalty, transformé par Luka Milivojevic, pour égaliser contre les Gunners ce week-end, dans les dernières minutes du match. Si le défenseur d’Arsenal impliqué sur l’action, Granit Xhaka, a estimé qu’il s’agissait “d’un penalty évident”, de nombreux supporters ont récusé cette affirmation, comme l’explique l’international ivoirien sur les réseaux sociaux.

“Pour tous ceux qui vont trop loin en étant raciste et en lançant des menaces de mort contre ma famille, je vous souhaite, à vous et à votre famille, le meilleur. Bisous. PS : ma vie est toujours au top malgré votre haine”, a-t-il expliqué sur Instagram.

Ce n’est pas la première fois que le natif d’Abidjan se plaint d’attaques racistes: en juillet 2017, Zaha avait affirmé, déjà sur Instagram, que des fans de Manchester United et de Liverpool l’avaient traité de “singe noir”.

On rappelle par ailleurs que Wilfried Zaha a été élu Meilleur footballeur ivoirien de l’année devant Nicolas Pépé et Togui Mel par le média sportif ivoirien en ligne Sport Ivoire.

Avec Eurosport.fr

Rolyvan

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

six + 18 =