A la uneNews & People

Samuel Eto’o réagit aux rumeurs de tricherie planant sur le Cameroun à la CAN 2021

Capture etoo

Capture etoo

La 33e édition de la Coupe d’Afrique des Nations se déroule actuellement au Cameroun. Nous sommes au stade des 8e de finale et les rumeurs faisant état de favoritisme pour le Cameroun pays hôte ne cessent de s’épaissir, particulièrement depuis le match à controverse des Lions Indomptables face à la valeureuse équipe des Comores qui a dû jouer tout le match avec un joueur de champ comme gardien de but ! Surréaliste !

De ce qui ressort des nombreuses spéculations après les incidents face au Burkina Faso en match d’ouverture et le plus patent face aux Comores, le Cameroun bénéficierait d’un parapluie qui lui permet d’affronter des adversaires dont les effectifs sont chaque fois décimés expressément par des cas Covid-19.

Samuel Eto’o, Président de la Fédération Camerounaise de Football élu en Décembre 2021 est monté au créneau pour rappeler à l’ordre les détracteurs et les observateurs qui entrevoient une forfaiture manigancée d’avance par le pays cher à Paul Biya.

« Je voudrais rappeler que l’agence choisie pour faire les tests n’est pas sous le contrôle du Cameroun. C’est à 100% sous le contrôle de la CAF et je pense que les règles étaient connues de tous avant le début de la compétition ».

Par ces mots, accordés aux confrères de Canal+ Sport, Samuel Eto’o dédouane le Cameroun de toutes les défections relatives au Covid-19 durant la CAN car le Cameroun est assujetti au même niveau que tous les autres pays à l’agence sollicitée par la CAF. « Je souhaite vraiment et humblement que mon pays soit respecté. Il n’est pas fair-play d’insinuer des choses, d’accuser le gouvernement camerounais, de m’accuser moi-même. J’ai essayé d’être un grand champion et je l’ai été parce que j’ai mérité toutes mes victoires dans les stades. Je n’ai jamais accepté la tricherie et je ne vais jamais accepter la tricherie », poursuit-il.

« Maintenant, j’espère que c’est clair pour tout le monde et que les faux débats qu’on veut mettre sur le dos de l’État camerounais et de la fédération camerounaise de football cesseront. » a-t-il conclu.

Le Cameroun qualifié pour les quarts de finale, affrontera la Gambie. Déjà, les oreilles et les yeux sont rivés sur les différents résultats des tests qui seront effectués sur les joueurs des deux nations.

Un point d’orgue devra également être mis avec plus de rigueur et de précautions sur les règles et mesures sanitaires des différentes délégations, comités et équipes pour éviter des avalanches de cas qui pourraient causer d’autres courroux et peut-être chambouler le déroulement de la compétition.

ROLYVAN

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

vingt − 13 =

SNEDAI