A la uneNews & People

Molare recadre un internaute camerounais qui appelait au boycott du prochain concert de Kerozen au Cameroun

Molare Kerozen (Copier)

Molare Kerozen (Copier)

La guéguerre sur les réseaux sociaux entre les ivoiriens et les camerounais prend une autre tournure malgré la fin de la CAN. Certains y ont vraiment mis “les organes” comme on le dit à Yaoundé, à Douala, à Bafoussam ou Garoua, au point de vouloir poursuivre les “attachements” sous une autre forme, comme la mutation d’un virus, un nouveau variant, qui contaminerait le milieu de la musique et de l’événementiel et donc, la culture et l’économie.

C’est l’artiste ivoirien Kerozen qui est pris pour cible. Un internaute camerounais appelle au boycott du prochain concert de Kerozen au Cameroun prévu le 11 Février.

La viralité du post a alarmé Molare, l’un des acteurs du showbiz ivoirien les plus influents. Sa réponse en réaction du post a été fortement appréciée par des internautes ivoiriens et camerounais.

yarajob

 

« C’est un camerounais qui organise le spectacle, ce sont des camerounais qui vont travailler sur l’activité, ce sont des sociétés camerounaises et des jeunes qui vont apprendre l’événementiel, ce sont des camerounais qui ont fait l’affiche.

À qui penses-tu faire du mal ? D’autres ont vu leurs drapeaux piétinés, leurs maillots portés par des chiens. Quand on lance des messages, on réfléchit. Il n’y a pas de camerounais en Côte d’Ivoire ? Les artistes camerounais ne viennent pas ici ? J’ai un terrain à Kribi, va effacer mon nom dessus. Quand un artiste va à l’étranger, son cachet est déjà payé. Tu feras du mal à tes propres frères et soeurs. La CAN est terminée, certains ont exagéré dans les deux camps, on avance. Point ! »

Dans les heures qui ont suivi, Yarajob Cameroun a fait un autre post sur le sujet, moins vindicatif certes, mais avec toujours avec cette pointe d’orgueil qui rappelle l’amertume du mauvais perdant.

« Ici je m’adresse au peuple Camerounais.
J’ai une un échange avec le manager de KEROZEN et lui même ils m’ont fait savoir que ce concert était pour apaiser les tensions et demander pardon pour l’ivoirien qui a brûler notre drapeau ils n’avaient pas vu cette vidéo avant que j’envoie.
Comme nous l’avons aimé en tant que musicien et en tant que homme humble allons lui dire que SON HEURE N’A PAS ENCORE SONNÉ.
NOUS VIENDRONT NOMBREUX A TON CONCERT LE 11 FÉVRIER POUR TE SURLEVER JUSQU’AU CIEL »

Kerozen a une grosse communauté de fans au Cameroun. C’est certainement le pays africain où il est le plus adulé, avec Samuel Eto’o en tête de ses aficionados camerounais . Il fera assurément le plein lors de ses différents spectacles à venir au pays des Lions Indomptables, nos homologues de l’Afrique centrale.

ROLYVAN

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

5 + deux =

SNEDAI