A la uneNews & People

Molare : “Le coupé-décalé est une vraie industrie. L’ivoirien devrait le protéger”

Molare c1

Molare c1

Invité vendredi dernier sur le plateau de Willy Dumbo dans l’émission WAM de Life TV, le boss Molare a évoqué plusieurs sujets au nombre desquels son regard la “santé” actuelle du Coupé-décalé, mouvement musical né il y a bientôt 20 ans et dont il fait partie des fondateurs.

Taquin, Willy Dumbo a remis sur la table les impressions du grand public ces dernières années concernant le niveau du genre Coupé-décalé, impressions selon lesquels le Coupé-décalé serait tombé. Voici la réaction pleine de profondeur de Molare :

“Quand on venait avec le mouvement, au début on nous disait que c’était un mouvement d’un mois. Ensuite, on nous a dit trois mois, ce fut ainsi au fil des années. Il est vrai qu’aujourd’hui le mouvement a été affecté par des deuils, mais tu ne peux plus tuer un genre musical. Bob Marley est mort, ça n’a pas tué le Reggae”.

Molare indexe également ce qui pourrait expliquer la baisse de production des artistes Coupé-décalé.

“Le mouvement Coupé-décalé n’est pas accompagné par des producteurs, c’est un genre où les artistes s’auto-produisent. C’est un peu plus technique que les gens le pensent. Ils ont juste regard visuel et factuel sur les réseaux sociaux. Pour sortir une œuvre, il faut de l’investissement, il faut de la stratégie et quand l’artiste n’est pas prêt mentalement il ne peut rien sortir.”

Il profite pour rappeler le pas révolutionnaire qu’a apporté le Coupé-décalé pour la culture mais aussi pour l’économie, le tourisme et l’entertainment en Côte d’Ivoire.

“Le Coupé-décalé est une vraie industrie. C’est un mouvement que l’ivoirien devrait protéger pour sauvegarder des emplois. Ne voyez pas juste les artistes qui chantent et qui font du buzz. Regardez toute l’industrie autour, les gens qui travaillent, les bars, même les femmes qui vendent de la nourriture devant ces établissements. Si le mouvement meurt, ce n’est pas bien pour l’État.”

Il soutient que la musique et les buzz ne sont que la face visible de l’iceberg. Au-delà, le Coupé-décalé est tout un système dont la décadence pourrait avoir des répercussions sur l’État ivoirien.

ROLYVAN

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

un × deux =

SNEDAI