A la uneNews & People

Marie Josée Ta Lou : “J’aurais tant aimé vous ramener une médaille…”

jeffcohenphoto_1628075464361973

jeffcohenphoto_1628075464361973

Les JO sont terminés pour la Côte d’Ivoire. La Côte d’Ivoire revient de Tokyo cette année avec une seule médaille, du Bronze, obtenu par Ruth Gbagbi en Taekwondo. Notre porte-drapeau, Marie Josée Ta Lou est passée à deux doigts de rafler une médaille cette année en athlétisme sur 100 et 200m, comme à Rio en 2016.

C’est assurément le plus grand chagrin de la Côte d’Ivoire à cette édition. Ta Lou a à nouveau atteint les deux finales sur 100 et 200m, ce qui est déjà remarquable et l’inscrit encore plus dans le Top 5 des femmes les plus rapides au monde. Mais l’athlète ivoirienne a été devancée sur les deux finales (4e aux 100m et 5e aux 200m). Les ivoiriens sont toutefois restés solidaires, fidèles et compatissants à l’égard de leur championne qui vient d’essuyer un échec qui fait très mal,… Comme si le sort s’acharnait sur Ta Lou…

Ce soutien du peuple ivoirien dont a bénéficié Marie Josée Ta Lou lui a permis de rester forte. Elle vient de partager un message officiel via les réseaux sociaux pour manifester sa gratitude.

“Comment vous dire merci pour tout ce soutien, pour cet amour que vous me portez des quatre (4) coins du monde ?

J’ai vu des ivoiriens, des africains, unis pour moi, mais aussi pour tous mes collègues qui se sont battus corps et âme.*À cet effet, je félicite ma sœur Ruth Gbagbi pour sa médaille.*

J’aurais tant aimé vous ramener une médaille.

Je me suis battue jusqu’au bout, avec détermination et je n’ai aucun regret, juste de la reconnaissance et de la gratitude.

Ces trois (3) dernières années ont été tellement difficiles pour moi, mentalement, financièrement mais surtout physiquement. Être capable d’accomplir tous ces résultats à ces Jeux, alors qu’en Avril j’avais encore des doutes… mal au pied, être testée positive au Covid… DIEU seul sait.

Je ne me plains pas. Pourquoi le ferai-je, alors que DIEU m’a montré sa gloire et sa miséricorde ?

J’aimerais rendre hommage à une personne, qui savait mes difficultés et n’a pas hésité à m’aider financièrement spontanément. Une personne qui n’est plus aujourd’hui. Une personne dont la mort m’affecte encore parce que sans cette personne, je ne pense pas que j’aurais pu courir à ces JO. Feu Monsieur le Premier Ministre Hamed Bakayoko qui, en 2019 et en fin 2020, m’a aidée pour mes soins, je vous remercie.

Que votre âme repose en paix et que Dieu veille sur votre famille.

Merci aux autorités ivoiriennes,

Au ministère de la promotion des sports et du développement de l’économie sportive.

Je remercie le comité national olympique de la Côte d’Ivoire pour la confiance, celle de m’avoir accompagné dans mon rêve olympique pendant encore 5 ans.

Merci à ma Fédération @fiathle pour le travail abattu. À mon coach qui pendant toutes ces années a été présent, et a fait de moi la grande athlète que je suis devenue, énormément merci.

À mon staff managérial @rosassociati qui s’est toujours battu corps et âme et surtout d’Avril jusqu’à maintenant pour me mettre sur pieds, je vous remercie. Vous avez tant fait.

À mon manager à Abidjan qui est plus qu’un frère, merci pour tout grand frère.”

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

seize − 5 =

SNEDAI