A la uneDans le MagNews & People

[LIFE 154] Graine de Star… Avec Adriel Boka

IMG-20190314-WA0028

IMG-20190314-WA0028

Se donner les moyens pour parvenir à ses fins, se fixer des objectifs, travailler à fond, être le meilleur dans son domaine d’activité, voici les principes qui ont poussé Adriel Boka de l’anonymat à la lumière. Le chemin est certes encore long, mais les prémices de son travail montrent bien la future star de demain qui germe en lui.

PHOTOGRAPHE… MAIS PAS QUE !

On le connaît pour son énorme talent de photographe. Ses photos inondent la toile. Ses shoots qu’ils proposent aux personnalités publiques et autres particuliers sont relayés et commentés avec tant d’admiration. « Cet amour pour cet univers, je le tiens de mon père qui est un grand fan de high tec. Il m’a transmis cette passion pour les photos, les appareils de dernière génération et même le dessin ». Tout a démarré à l’église où officiait son père comme pasteur. Outre les photos, Adriel s’essaie bien à l’infographie et au montage. Aujourd’hui, il est maître dans l’art et cet univers n’a aucun secret pour lui.

UN RÉPERTOIRE BIEN FOURNI

Au fil des années et le talent parlant pour lui, Adriel Boka s’est incrusté dans la vie de nombreuses vedettes du milieu du showbiz ivoirien. Il est énormément sollicité pour des shootings professionnels avec des artistes comme Bebi Philip, Serge Beynaud, Kerozen, Shaoleen Zaga Bambo ou encore Venom. Avec Molare, la collaboration a une tout autre dimension, en plus d’être l’infographe maison, il est photographe attitré sur l’événement le plus prestigieux piloté par Molare, Les Awards du Coupédécalé, devenu PRIMUD. L’homme se construit un nom dans le milieu.

IMG-20190530-WA0016

L’EXPÉRIENCE

Ses passages dans les structures comme Trace FM lui ont permis d’engranger une bonne dose d’expérience. À plusieurs reprises et sur plusieurs événements d’envergure, Adriel a été photographe officiel. Le récent concert de Wizkid et Serge Beynaud à Abidjan en Décembre dernier. « Dieu m’a béni et continue de me bénir. N’attendons pas demain pour réaliser nos projets. C’est maintenant qu’il faut se lancer ». Adriel nous a révélé être en train de bosser sur la création d’une structure de communication média. Et vu tout le bagage et la bibliothèque dont il dispose, on ne peut que lui souhaiter le meilleur.

Par Yves Roland Kotto, in Life 154

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

six + 17 =