A la uneDans le MagLife style

[LIFE 150] Story: Michelle Piardon Bah, Présidente-fondatrice du REFA

mpb4

 mpb4

Michelle Piardon Bah est la présidente-fondatrice du Réseau entrepreneurial des Femmes africaines (REFA), réseau créé à partir du postulat selon lequel, une fois les séminaires et autres rencontres terminés, les participantes sont laissées à leur propre sort. C’est donc pour pallier ce vide, que la fondatrice a mis sur pieds ce réseau, pour aider ces femmes, dans la recherche des subventions en vue de réaliser leurs projets.

Quels sont les objectifs du Réseau entrepreneurial des Femmes africaines dont vous êtes la présidente-fondatrice ?

Notre crédo : s’informer, se former, entreprendre et s’épanouir. Tout cela cadre avec l’autonomisation de la femme. Nous sommes en quête perpétuelle d’informations sur l’entrepreneuriat. Ensuite, nous formons les femmes avec les informations et les données reçues. Après cela, nous partons à la recherche de partenaires susceptibles d’accompagner nos entrepreneurs. Nous faisons du suivi et de l’encadrement du projet. C’est sûr, le projet va prospérer et contribuer à l’épanouissement de la femme.

Combien de membres revendiquez-vous au sein de votre réseau et comment y adhérer ?

Pour y adhérer, Il faut d’abord avoir la capacité de vouloir entreprendre. Puis, Il faudra vous acquitter d’une
cotisation de 30 000FCFA, c’est une somme symbolique. Par la suite, on vous aide à monter un business plan et on vous accompagne. Il y a un processus avant d’entreprendre. Nous aidons à constituer le dossier et déposons dans les institutions ou auprès des banques pour obtenir des prêts. Nous avons des représentations au Benin, au Mali, au Togo, au Burkina Faso, en Guinée, en Sierra Leone, au Ghana, au RD Congo, au Cameroun et au Maroc. A
l’étranger, nous sommes en France, en Angleterre et au Canada où nous avons un département fort. Nous sommes plus de 4000 membres en tout.

 

Qu’avez-vous déjà réalisé de façon concrète ?

En marge d’accompagner les femmes dans l’entrepreneuriat, nous cherchons l’information, nous organisons des tables rondes où nous invitons des experts. Nous partageons les expériences en invitant des Succes Stories pour discuter. Nous avons également la foire aux projets. Nous menons des actions sociales avec des dons, des séances de dépistages du cancer de la femme, etc.

Est-il facile pour la femme d’entreprendre ?

C’est une nécessité pour la femme d’entreprendre car, un salaire de plus n’est pas de trop dans un couple. Certains hommes l’ont compris et encouragent leur femme dans l’entrepreneuriat.

mpb2

Quels sont les projets à court, moyen et long termes ?

Nous comptons réaliser plus de rencontres sur la formation financière des femmes. C’est essentiel dans notre domaine.

Quel message aux femmes en ce mois de mars ?

Il est temps de travailler, de participer à l’émergence et au développement économique de la femme.

Par Didier Koré, Extrait du life 150

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

5 × deux =