A la uneNews & People

JO Tokyo : Victoire 2-1 des éléphants pour leur premier match face à l’Arabie Saoudite

20210722_102111

elephantdecotedivoire_1626967537820159

L’équipe de Côte d’Ivoire olympique a entamé la compétition ce 22 juillet avec pour premier adversaire l’Arabie Saoudite. Les éléphants ont remporté le gain du match, victoire 2-1.

ON A AIMÉ

Le 11 entrant : Le coach Soualiho Aïdara a composé avec l’équipe-type qui se dessinait dès l’annonce de la liste. Ce sont les 11 joueurs les plus solides et les plus complémentaires dans chaque bastion. Il y a énormément de similitudes dans le jeu et le classement entre cette équipe olympique et l’équipe A des éléphants. Reste à savoir tirer le meilleur de chaque joueur et d’avoir le flair pour profiter des failles des adversaires.

L’expérience des renforts : Ils ont compté dans le jeu, ils ont été influents dans leur secteur, Eric Bailly en défense, Franck Kessié au milieu et Gradel en attaque. Les automatismes se créeront encore plus au fil des matches.

La défense centrale : C’est généralement l’un des points faibles de la Côte d’Ivoire, la défense centrale. Mise à rude épreuve lors de ce match face à l’Arabie Saoudite, la paire Bailly-Dabila a tenu bon malgré les assauts des saoudiens. Il faudra toutefois être encore plus solide face aux brésiliens et allemands.

ON N’A PAS AIMÉ

Le manque de rythme et fraîcheur : Ce sont les conséquences de la préparation trop insuffisante et sans match de préparation de niveau. Pour Franck Kessié et Max Gradel, ils sortent d’une longue saison avec leur club où ils ont pratiquement joué tous les matches. Combiné à cela, les éliminatoires avec l’équipe nationale. Eric Bailly quant à lui, manque un peu de rythme, il a beaucoup moins joué cette saison et le fait de joueur avec des coéquipiers avec lesquels il n’est pas encore habitué se fait ressentir. Pour le reste de l’équipe, il a manqué des matches de préparation de niveau. Il faut rajouter par ailleurs, que certains piliers des U23 n’ont pas pu avoir l’autorisation de participer. C’est le cas de Ibrahim Sangaré, Junior Hamed Traoré, Bayo Vakoun, Aboubakar Keita.

Les ratés : C’est une compétition sans match retour où il faut se passer des calculs. Les occasions se font rares, il ne faut donc pas les gaspiller. Certaines occasions ont été mal exploitées par les éléphants. Ça ne pardonnera pas face à de plus gros calibres.

Le carton rouge de Doumbia Junior : Le carton rouge a été certes sévère, mais il était évitable. Il n’y avait pas lieu pour le jeune Doumbia Junior de s’en prendre de la sorte à l’adversaire saoudien. Son trop plein d’agressivité non nécessaire a été sanctionné illico. Rentré en fin de rencontre et avec moins de 5 minutes dans les jambes, l’ex sociétaire de la SOA ne disputera pas le prochain match des éléphants.

LE ONZE ENTRANT

LINEUP111626967050860

LES NOTES

(Note d’équipe : 5,8 / 10)

  • Tapé Ira Eliezer : 6 / 10

Le gardien titulaire indiscutable de cette équipe a rassuré son monde sur certaines occasions. On aurait bien voulu le voir faire autant sur le but des saoudiens.

  • Eric Bailly : 6 / 10

Avec son binôme Dabila, Eric Bailly a été solide dans l’ensemble. Il y a tout de même des hésitations sur des relances et des sorties de balle qui ne nous ont pas échappées.

  • Yves Dabila : 7 / 10

Costaud, il l’a été durant ce match. Yves Dabila a mis sous l’éteignoir l’avant-centre saoudien. Il ne reste plus qu’à créer les automatismes avec les autres coéquipiers, Eric Bailly notamment.

  • Wilfried Singo : 4,5 / 10

Le dernier à rejoindre la sélection a été titularisé d’entrée. Il n’a toutefois pas montré toutes ses potentialités avec l’équipe. Beaucoup de ratés dans les contrôles, replacements, débordements. Il montera crescendo sûrement.

  • Ismael Diallo : 6 / 10

Ismael Diallo a été sollicité énormément sur son côté. Il a été solide dans l’ensemble et excellent dans les combinaisons avec ses coéquipiers.

  • Eboué Kouassi : 6 / 10

Eboué Kouassi est rentré peu à peu dans le match. Timide d’entrée, il a été le poumon durant la seconde mi-temps surtout après la sortie de Idrissa Doumbia avec qui il assurait la récupération.

  • Idrissa Doumbia : 4,5 / 10

Le deuxième milieu défensif a été trop moyen dans le jeu. Il a été également gêné par un choc au genou. Idrissa augmentera certainement son volume de jeu lors des prochaines rencontres.

  • Franck Kessié : 7 / 10

Comme Eboué Kouassi, Kessié a été quelque peu timoré en début de match. La panthère a sorti ses griffes au fil de la rencontre jusqu’à inscrire un magnifique but. Il a été aussi capital dans la gestion des dernières minutes.

  • Max Gradel : 6,5 / 10

Sa grinta et sa hargne sont ses qualités les plus louées avec la Côte d’Ivoire en plus de ses accélérations et dribbles sur l’aile. Capitaine de l’équipe, il en a fait preuve. Malgré la fatigue, cela a rejaillit sur les autres coéquipiers.

  • Amad Diallo : 6,5 / 10

Poussif en début de match comme l’ensemble des éléphants, Amad Diallo a su faire taire ceux qui encore doutent de son immense talent. Il a pris de l’assurance en seconde mi-temps en multipliant les dribbles et frappes au but. Il est passeur décisif sur le but de Kessié après avoir littéralement gommé 3 adversaires.

  • Christian Kouamé : 6,5 / 10

Dans le système de jeu des ivoiriens, le poste d’avant-centre est l’un des plus ingrats. Difficile de recevoir des ballons et des opportunités dans de bonnes conditions. Il faut donc se fondre dans le milieu en se démarquant tout en étant prêt à prendre la profondeur au bon moment. C’est ce qu’a su faire Christian Kouamé. En manque de ballons, il n’hésitait pas à quitter son poste pour participer à l’animation du jeu.

 

  • Dao Youssouf : 6 / 10

Chaud bouillant, il a su remuer la défense saoudienne dès son entrée en jeu. Dao Youssouf a montré aussi de belles qualités de passes et de placement qui font de lui une bonne option au poste de 9 titulaire.

  • Doumbia Junior : 4 / 10

Dès sa première balle et pratiquement seule action, il a pris le meilleur sur son vis-à-vis. Il a des similitudes dans le jeu avec Amad Diallo. Le carton rouge qu’il a reçu après un accrochage avec un saoudien va certainement tempérer son agressivité. On a hâte de le revoir !

  • Cheick Timité : 5 / 10

En vrai, entré dans les dernières minutes, il n’a quasiment pas eu de ballons à jouer dans un contexte où l’équipe se devait de gérer le score durant les dernières minutes. Un autre piston à revoir sur la durée avec ses qualités de dribbles et de débordements.

 

Dans l’autre match de la poule D, le Brésil a battu l’Allemagne 4-2. Les ivoiriens seront face aux brésiliens le dimanche 25 juillet prochain à 8h30.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

treize − 4 =

SNEDAI