A la uneNews & People

Jahelle Bonee: “Je veux marquer cette génération de mon empreinte”

jahelle 3 (Copier)

jahelle 3 (Copier)

La jeune chanteuse d’afro-soul Jahelle Bonee qui écume de son talent vocal les salons de velours et les soirées gala dans la ville d’Abidjan voit sa carrière prendre depuis quelques mois une nouvelle dimension.

À force de travail et de persévérance, Jahelle se fait un nom dans le milieu. Après la sortie de son album Béflèmi en Mars 2018, elle s’apprête à vivre un grand moment dans sa jeune carrière. Le 13 septembre prochain, elle sera sur scène à l’Institut Français pour un concert live.

En attendant ce rendez-vous exceptionnel, elle s’est livrée à vous. Vous en apprendrez beaucoup plus sur elle, cette nouvelle étoile de la musique ivoirienne.

Le déclic

Après trois années d’études de Droit, j’ai décidé de faire le grand saut dans les bras de ma passion
ultime. En prenant ce virage, j’ai donné un sens plus sérieux à une carrière qui jusque-là se limitait à
des rôles de choriste de studio. C’est ainsi qu’à partir de 2014, j’ai entamé une série de showcase
dans lesquels je commençais à mettre en valeur mes propres compositions.

Ses expériences

Les expériences sont multiples et diverses. Partant de projets caritatifs riches en partage et en
échange d’expérience avec des artistes tels que SANTÉ, BEN L’ONCLE SOUL, SOFAILLA, SOL’E (back to
soul), PAULE-MARIE ASSANDRE (body acceptance) etc… J’ai saisi l’opportunité d’honorer des scènes
prestigieuses comme le sommet UE-UA ou encore le MO IBRAHIM WEEK-END etc… Ma dernière
expérience est ma participation au festival international AFROPOLITAN NOMADE 2019. La répétition
de ce genre d’expériences a certainement renforcé mes certitudes.

L’originalité de Jahelle musicalement

Ma musique est la somme d’influences émanant de contacts répétés avec certaines cultures de Côte d’Ivoire, conjuguées à mes expériences urbaines. Le djembé et l’ahoco sont des instruments très présents dans cet univers
musical, où ils fusionnent avec des sonorités soul, jazz et hip hop.

Sa motivation

Ma plus grande motivation vient de mon envie de réussir en marquant ma génération à travers ma
passion, la musique. A l’instar de mes modèles Aretha Franklin, Nina Simone, Angélique Kidjo,
Ernesto Djedje, A’Salfo. Ma musique s’inspire de la vie et de tout ce qu’elle a à offrir de positif comme
de négatif.

Jahelle discographiquement

Depuis mars 2018, mon premier album BEFLEHMI est disponible. Bientôt suivront deux singles dont
un extrait remixé de l’album, « BARAKAI » et un inédit « WÔRÔ_WÔRÔ DRIVA ».

Son concert

Mon plus gros challenge pour cette année 2019, seras mon concert à L’INSTITUT FRANÇAIS de CÔTE D’IVOIRE le 13 SEPTEMBRE à 19H et je vous y attends !

Jahelle côté jardin

Je suis un cœur totalement libre avec énormément de place et d’amour pour tous les fans de ma musique, de moi et de la vision qui m’étreint chaque jour. Ce serait difficile pour moi de définir mon caractère mais je vais essayer de retranscrire ce qui me revient régulièrement. On me décrit comme étant quelqu’un de déterminé, d’enjoué, un véritable bout en train. Ici on appelle cela “avoir la tête dure”.

L’amour du travail, l’amour du prochain et la justice sont des valeurs qui me sont chères. Quelqu’un a
écrit un jour : “Faites ce que vous aimez et vous n’aurez Jamais l’impression de travailler un seul jour
de votre vie”. Cette phrase résume bien la vie que je mène.

En plus d’être mon travail, la musique est aussi mon principal loisir. Sinon, j’aime la lecture, faire des rencontres, flâner, rêvasser… Sachez qu’on peut faire le tour du monde avec beaucoup d’imagination…

Je décrirais mon style vestimentaire comme la fusion de plusieurs mondes. Il est tout sauf classique… C’est un mélange de codes soul, hip hop, jazz, traditionnel, vintage, assez féminin mais tout à fait mixte voire androgyne. Je passe de talons à des derbies voire même des “lêkês” en un tour de pieds…

Côté gastronomie, tant que c’est saint et que c’est bon, ça roule pour moi. J’aime bien la bouffe ivoirienne et j’aime bien les découvertes.  Je l’avoue, je ne sors pas beaucoup. Je ne saurais donc être un bon guide gastronomique pour ceux qui veulent découvrir les endroits in en la
matière. Mais si on veut me faire découvrir, WHY NOT?

Son rêve

Mon rêve est de pouvoir faire le tour du monde, distiller ma musique afin de représenter la Côte d’Ivoire, mon cher pays… Marquer cette génération et les générations futures de mon empreinte afin d’en inspirer plus d’un… Chaque jour que le ciel me donne la grâce de voir, je me fixe pour objectif de toujours faire mieux en ne me reposant pas sur mes lauriers. Essayer de faire de mon mieux, tout en restant moi-même telle est ma devise.

 

RDV le 13 septembre prochain à l’Institut Français pour la découvrir sinon la redécouvrir sur scène.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

dix-sept − seize =