A la uneNews & People

Éliminatoires CAN 2022: Les Tops et les Flops de Niger vs Côte d’Ivoire

NIGCIV1

NIGCIV1

Ce 26 Mars a eu lieu la 5e journée des éliminatoires de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations de football dans le groupe K. En déplacement au Niger, les éléphants de Côte d’Ivoire ont ramené les 3 points de la victoire en battant les nigériens (3-0). La Côte d’Ivoire est qualifiée d’office après ce succès !

Serge Aurier, Max Gradel et Wilfried Kanon sont les trois buteurs du match. Le match qui s’annonçait ardu pour les éléphants a plutôt été une belle promenade sur la pelouse du stade Seyni Kountché de Niamey. Moussa Maazou et ses coéquipiers nigériens ne faisaient vraiment pas le poids face aux éléphants qui les malmenaient sur leurs propres installations.

ON A AIMÉ

SERGE AURIER : Le capitaine Serge Aurier a été flamboyant lors de la rencontre face au Niger. C’est d’abord lui qui a ouvert le score en reprenant à bout portant un tir écrasé d’Eric Bailly mal repoussé par le portier nigérien. Serge Aurier a aussi été passeur sur les deux autres buts de Gradel et Kanon. Il a bouffé tout son couloir droit.

LES COUPS DE PIEDS ARRÊTÉS : Les éléphants ont été cliniques sur les coups de pieds arrêtés. Chacune de ses phases représentait une grande menace sur les adversaires avec des joueurs excellents dans le duel aérien comme Willy Boly, Jonathan Kodjia, Eric Bailly ou encore Wilfried Kanon qui a inscrit le 3e but sur un coup franc de Serge Aurier.

FOUSSENY COULIBALY : Pour son premier match en tant que titulaire avec les éléphants, le Ballack ivoirien a été impressionnant. Il a assuré l’équilibre au milieu de terrain permettant à Franck Kessié et Ibrahim Sangaré d’être beaucoup plus à l’aise dan l’animation. Imposant physiquement et agile balle au pied malgré l’état de la pelouse, il a un profil qui convient pour former le trio médian des éléphants.

AMAD DIALLO : Il n’a certes pas eu suffisamment de temps et d’occasions de faire montre de tout son potentiel avec les éléphants sur ce match, mais quelle joie de le voir honorer sa première cape. La jeune pépite de 18 ans qui représente l’avenir des éléphants dit définitivement non autres sélections, notamment l’Italie qui voulait l’enrôler.

ON N’A PAS AIMÉ

JONATHAN KODJIA : Excellent joueur en pivot, on s’attendait à plus que ce que Jimy Danger nous a servi face aux nigériens. Jonathan n’a rien eu à se mettre sous la dent dans un match où la Côte d’Ivoire était à l’aise sur les phases offensives. Cette situation conforte l’entraîneur dans la concurrence qu’il veut installer au poste d’avant-centre.

NICOLAS PÉPÉ : L’ailier ivoirien a été en deçà de ce qu’il a l’habitude de montrer. Trop timide, moins incisif, nonchalant sur les bords et réclamant peu le ballon, on ne l’a pas senti dans cette rencontre. Peut-être aussi à cause de la grosse performance de Serge Aurier qui a bouffé tout le côté droit assurant le poste de latéral et d’ailier.

LE RÉSUMÉ DU MATCH

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

13 − 7 =

SNEDAI