A la uneEvenementsNews & People

Dj Arafat : Les images inédites de sa veillée le 30 Août 2019 au stade Félix Houphouët Boigny

IMG_0024

IMG_0024

Décédé le 12 Août 2019 suite à un terrible accident à moto, Dj Arafat a eu droit à des obsèques nationales organisées par l’État ivoirien.

Pilotées par le Ministre d’Etat Hamed Bakayoko et Maurice Bandaman, alors Ministre de la Culture, ces obsèques ont vu se déplacer d’éminentes personnes du milieu culturel d’Afrique et du monde. Au nombre des sommités de la musique, on notait la présence de Koffi Olomidé, Fally Ipupa, Davido, Sidiki Diabaté entre autres. Le gotha du paysage people et artistique ivoirien était également présent pour pleurer, chanter et célébrer une dernière fois Dj Arafat avant son inhumation le lendemain 31 Août au cimetière de Williamsville ouvert de façon exclusive pour lui.

Les fans “chinois” de l’artiste présents au stade depuis le matin du 30 Août sont restés éveillés pendant 24 heures entonnant en chœur les chansons de leur idole Dj Arafat ainsi que les hommages des artistes qui défilaient sur scène.

L’émoi a atteint son paroxysme lorsqu’au petit matin le corbillard transportant la dépouille de Dj Arafat a fait son entrée.

Même les âmes les plus coriaces ont laissé perler une larme. “100 ans de protection dans mon corps”, nous chantait-il.

Il fallait se rendre à l’évidence… Le voici transporté, placé, couché au centre de ce stade, à la vue de tous, le cercueil entrouvert.

Le cœur foudroyé et en lambeaux, nous n’avons pu tenir le choc de voir les plus proches parents, les enfants (Mael, Ezechiel, Lachoina) – venus expressément d’Europe pour ces obsèques – s’approcher de l’estrade où est exposé la dépouille de leur père Houon Ange Didier, notre Dj Arafat.

L’émotion a fini par étouffer la raison au point qu’à un moment, reporters aguerris que nous sommes, avons dû comme certains collègues présents, déposer nos vestes de professionnels, pour revêtir notre caractère de simples humains. Nous vous épargnerons certains clichés.

Comme le confiait un Homme de Dieu en sanglot près de l’estrade, le corps présenté de Dj Arafat n’est qu’une enveloppe. Il demeure vivant pour toujours en nous. “Applaudissez, il n’est pas mort, il est dans notre mémoire”

Douloureux à l’excès ! Les images relatent mieux ces moments malheureusement inoubliables que nous vous faisons revivre en exclusivité un an après.

Reportage : Rolyvan – Mouss Latour (Photographe)

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

trois × un =

SNEDAI