A la uneNews & People

“Commissariat Bana-bana” : Bonaza fait un casting pour recruter les nouveaux éléments de sa série

IMG-20220622-WA0034

IMG-20220622-WA0034

Le samedi 18 juin 2022, la team Bonaza et la structure IMK Production dont il est le poulain phare ont procédé à un double événement. Notamment le casting du prochain projet cinématographique de l’humoriste et le lancement officiel des activités de la structure dirigée par Noël Tiémélé. C’était au Campus Lamine Diabaté de Bonoumin de l’Université Nord-Sud.

Véritable coqueluche du web humour, Iritié Bi Eric Moïse Hetnel dit Bonaza fait le bonheur de millions d’internautes d’ici et d’ailleurs. Ayant tout doucement démarré, l’humoriste a su ménager sa monture. Et aujourd’hui, il a atteint ce qui s’assimile à son temps de grâce. Avant d’y parvenir, n’oublions pas les nombreux sacrifices consentis par ce jeune “grouilleur”. En effet, il est passé par le feu, comme cela est naturellement le lot des artistes qui ambitionnent d’atteindre le sommet. Des vertes et des pas mûres, il en a connues. Mais là n’est pas son actualité, même si à l’occasion de la conférence de presse doublée de casting, samedi 18 juin 2022, Bonaza n’a pas occulté son parcours, avec un pincement au cœur.

Ce que l’on doit toutefois retenir pour son actualité, c’est que l’humoriste-acteur prépare un coup fumant : “Commissariat bana-bana”. Et il a levé un coin de voile sur son prochain projet de film. “Je donne le titre de ma prochaine série en exclusivité. Elle va s’appeler “Commissariat bana-bana”, a-t-il lâché entre deux mots.

Perfectionniste, Bonaza ne veut pas sélectionner des acteurs de cette série au hasard. Il veut bien faire les choses dans les règles de l’art conformément à son propre principe. C’est pour cela qu’il a insisté, au même titre que Noël Tiémélé et coach Marco, sur la formation. En effet, les postulants à ce projet seront formés. Ce, après avoir convaincu le jury du casting. Bonaza y a insisté parce que lui-même, en dépit de la notoriété dont il jouit aujourd’hui, s’y est déjà mis.

Gbi De Fer dont il bénéficie du soutien inconditionnel ne dira pas le contraire. Le patron du Djeli Théâtre y a mis un point d’honneur. Car, dira-t-il : “un acteur bien formé peut vivre décemment de son art. Il y a de la place à prendre. Des télévisions privées s’installent en Côte d’Ivoire et elles ont besoin de contenus. Elles paient bien en plus”.

À l’occasion représenté par monsieur Dago, Ibrahim Fama Diabaté, Directeur général de l’Université Nors-Sud/Institut Famah, a transmis sa joie d’être associé à ce projet en tant que partenaire privilégié de IMK Production et de la Team Bonaza.

Faisons remarquer que le sérieux de Bonaza et de la structure dont il est le poulain attitré ont attiré de nombreux aspirants. Comme on le dit trivialement en Côte d’Ivoire, le casting était serré, mais au final l’on en tirera les bonnes graines. Même si elle toutes ne pourront germer dans la ligne de l’actorat, il y a de la place réservée pour embrasser les autres secteurs de l’univers du cinéma, à en croire Noël Tiémélé.

JMT

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

deux + dix =

SNEDAI