A la uneEvenementsNews & People

Bold Conversations : Veuve Clicquot réunit une centaine de femmes entrepreneures autour d’une clinquante 3e édition

223A1477 (Copier)

223A1477 (Copier)

Ce 14 Mai au Radisson Blu Hotel s’est tenue la 3e édition des Bold Conversations à Abidjan. Une nouvelle édition plus corporate où 100 femmes de divers pôles de l’entrepreneuriat se sont réunies sur les défis de leurs quotidien d’entrepreneures.

Six intervenantes ont partagé leurs perspectives sur les moteurs de l’entrepreneuriat féminin, les types de personnalités que les femmes entrepreneures devraient adopter pour réussir, ainsi que les secteurs d’activité dans lesquels elles devraient s’investir.

 

2 panels, une conférence

 

Animés par la journaliste et chroniqueuse socio-politique, Rayana Assi, des femmes d’horizons très variés de l’entrepreneuriat ivoirien, se sont réunies avec une chose en commun : l’audace de lancer son activité.

 

Après avoir été accueillies avec un verre de Champagne Veuve Clicquot, les invitées de la soirée se sont installées dans un salon du Radisson Blu Hotel pour le début des interventions.

 

223A1419 (Copier)

 

Les panels

 

L’évènement a débuté avec les interventions de mesdames Ghislaine Atta, Responsable de “La ferme à Coscia”, Vanessa Moayé, Fondatrice de la chaîne de salon Moayé Hair et Lisette Vié-Cakpo, Co-fondatrice de l’entreprise de tourisme Ivonomad se sont réunies sur la scène afin de partager avec l’assemblée leur expérience dans les secteurs de l’entreprenariat dit « à faibles revenus ».

 

”Il est important de souligner que les femmes entrepreneures ont de nombreux avantages concurrentiels dans les secteurs à faible revenu. Elles peuvent être plus créatives, plus résiliantes et d’autant plus capables de travailler de manière collaborative, ce qui leur donne un avantage concurrentiel important.”

Ghislaine Atta

 

“Notre vision : faire connaître et contribuer à la valorisation de l’Afrique à travers le jeu éducatif”

Lisette Vié-Cakpo

 

Suite à cet échange, ces femmes audacieuses ont dépeint les réalités des secteurs dans lesquels on retrouve le plus de femmes entrepreneures :  La beauté, la mode, les soins de santé, le design et l’art, ce qui les ont motivées à choisir ces secteurs et leurs visions sur le long terme.

 

Nous sommes ensuite passés au deuxième panel de la journée sur les moteurs de l’entrepreneuriat « la volonté d’entreprendre semble moins inspirée par les gains financiers que par l’alignement de valeurs et l’équilibre de sa vie », assuré par mesdames Ornella Gueye alias Shayden, artiste et responsable du média féminin Gozen et Khetyan Caruis, Co Fondatrice du Fonds d’investissement Pulsar et de l’ONG Petites Mains Afrique

 

 

C’est sur ce thème que nos panélistes nous partagent leurs passions pour la cause qu’elles défendent et qui les motivent à s’investir totalement dans ces activités qui ne sont pas forcément rentables mais très qualitatives d’un point de vue sociétale, également portées par des valeurs qu’elles comptent bien communiquer au monde malgré les difficultés, auxquelles, elles sont confrontées dans leurs entreprises.

 

“L’histoire nous a démontré à maintes reprises que les familles, les sociétés, les communautés qui sont bâties ou régies avec pour socle initial : l’acquisition de richesse ou le profit finissent tôt ou tard par s’écrouler.

Demain, c’est hier, alors il serait pire folie de prioriser l’appât du gain comme unique motif ou principal moteur de n’importe quelles activités.”

Ornella Gueye Shayden

 

223A1594 (Copier)

 

La conférence

 

La conférencière, Madame Christiane Attéméné, Fondatrice et Directrice Générale de la Compagnie de Transit et de Logistique Minière (CTLM SA) a partagé avec les audacieuses de la salle, son point de vue sur le thème “les femmes estiment qu’elles doivent adopter des attitudes et des comportements masculins pour réussir en tant qu’entrepreneures.”

Mais aussi, quelle attitude elle a dû adopter pour y arriver et conseiller celles qui veulent se lancer et éviter des comportements qui pourraient les desservir à l’avenir.

 

Selon elle, il n’y a pas de comportement spécifiquement masculin que les femmes doivent adopter. Cependant, elles doivent s’appuyer sur des valeurs et des convictions qui les guideront dans leur parcours entrepreneurial, les aidant ainsi à surmonter les défis et les obstacles propres aux femmes entrepreneures.

 

Christiane Attéméné

 

Elle a aussi mis l’accent sur les différences et évolutions financières du monde de l’entrepreneuriat féminin et masculin avant de finir sur une séance d’échange de questions-réponses avec les invitées.

 

 

Pour clore, cette édition des Bold Conversations à Abidjan, un cocktail dinatoire a été servi au Champagne Veuve Clicquot pendant lequel entrepreneures et panelistes ont pu continuer d’échanger.

 

 

Pour en savoir plus sur Bold, rendez-vous sur le site Veuve Clicquot.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

3 × quatre =

SNEDAI