News & People

Affaire résurrection: Alph Lukau avoue et s’excuse

alph

alph

L’affaire résurrection a fait beaucoup de bruit lors de la semaine écoulée. En effet, Alph Lukau, un pasteur congolais installé en Afrique du Sud, aurait réalisé un miracle en ressuscitant un homme devant ses fidèles. La scène a été filmée et partagée en grandes pompes sur les réseaux sociaux.

Les avis des internautes et fidèles chrétiens étaient partagés suite à cette scène. Réalité ou montage ? Le plus dur dans l’histoire, c’était le fait que le débat pouvait remettre en doute la capacité de Dieu, l’être suprême, de ramener un homme à la vie. L’affaire a fait le buzz surtout en Côte d’Ivoire. Le pasteur Alph Lukau a plutôt été raillé et tourné en dérision. La scène de résurrection a été décortiquée avec des preuves qui mettaient à nu le montage mal ficelé du pasteur et du mort, acteur au talent très discutable.

Alph Lukau, impassible au début de l’histoire a finalement craqué et fait des aveux.  Selon ses dires, le « ressuscité » était bel et bien vivant : « Avant d’entrer dans les locaux de l‘église, le cercueil a commencé à trembler, ce qui signifie que la personne était en vie », a reconnu Alph Lukau lors d’une interview accordée en fin de semaine à Thabiso Tema, un journaliste sud-africain.

“L’homme qui se trouvait dans le cercueil n’était pas mort et n’a jamais été à la morgue. Je tiens à m’excuser pour la déformation des faits”.

L’Etat sud-africain a mis en garde tous les pasteurs imposteurs qui usent de subterfuges pour manipuler et abuser des peuples vulnérables.

Rolyvan

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

3 + trois =