AgendaEvenements

20 ANS DES KUNDE : L’escale d’Abidjan pour tout boucler…

1

1

En prélude à la célébration des 20 ans des Kundé le 29 mai prochain dans la capitale burkinabé, Jah Press, commissaire général de la cérémonie, a poursuivi son offensive médiatique à Abidjan pour imposer l’évènement, après Paris et Ouagadougou.

Le commissariat général des Kundé a donné les grandes lignes de la célébration du 20e anniversaire des trophées de la musique au Burkina Faso, le lundi 9 mars derniers à l’hôtel Palm Club à Cocody-lycée technique au cours d’une conférence de lancement. À chaque édition des Kundé, 30% des invités en matière de médias et d’artistes, viennent de la Côte d’Ivoire. « Il s’agit pour les Kundé de remercier les artistes et les médias ivoiriens, qui ne ménagent aucun effort pour nous accompagner chaque année », a expliqué le commissaire général des Kundé. Cette année, la prestigieuse cérémonie de récompense fête ses 20 ans. L’organisation rêve de proposer un show spécial aux spectateurs et téléspectateurs. Mais souvent, l’ambition des organisateurs est revue à la baisse à cause des moyens limités. « Nous sommes dans un contexte sécuritaire assez particulier, au Burkina Faso. Et nous sommes conscients que les priorités vont à la sécurité. Nous, on veut rêver grand. On aurait souhaité que le soutien des autorités soit à la hauteur de notre rêve. Mais, on est obligé de faire avec les moyens du bord », soupire Jah Press. Après la rencontre avec les hommes de médias, le commissaire général et quelques membres de son bureau mènent des négociations discrètes auprès des artistes qu’ils aimeraient recevoir à ce rendez-vous capital des Kundé. Ils font également du lobbying auprès des entreprises et marques ivoiriennes pour les inciter à les accompagner.

2

Chaque année depuis 20 ans, les lauréats nationaux sont choisis parmi les artistes qui ont publié une œuvre entre le 1er mars de l’année précédente et le 29 février de l’année en cours. 17 chanteurs ont remporté le Kundé d’Or, la récompense suprême en 19 éditions. Bil Aka Kora en 2002 et 2005 et Floby en 2010 et 2019 sont monté, chacun deux fois, sur la plus haute marche du podium. Amity Meria en 2004 et Awa Boussim en 2018 sont les seules femmes à récolter le Graal de cette récompense au Burkina Faso. À côté des nominations nationales, les Kundé distinguent également les artistes étrangers qui marchent au pays des hommes intègres. Il y a donc le Kundé du meilleur artiste d’Afrique de l’ouest, le Kundé du meilleur artiste d’Afrique centrale, le Kundé du meilleur artiste d’Afrique de l’est et le Kundé du meilleur artiste d’Afrique australe.

Les Kundé, c’est aussi une fête populaire avec prestations des chanteurs en vogue ou qui ont marqué la scène burkinabé. Le show télévisé est également agrémenté par des défilés de mode et des prestations d’humoristes.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

2 × 5 =