A la uneDans le MagNews & People

LIFE 171 / Exclusif ! L’interview de Gnakpa Laurel, Deuxième Dauphine Miss CI 2022 pour Life Magazine

Gnakpa Laurel

Gnakpa Laurel

Le 171e numéro de Life Magazine est à présent disponible en kiosques et dans tous les points de vente. Retrouvez en couverture de ce numéro notre Miss Côte d’Ivoire 2022, Marlène-Kany Kouassi. Elle pose avec ses Dauphines Diako Nassita et Laurel Gnakpa pour Life Magazine !

Pour vous amis lifeurs, en totale exclu, nous vous dévoilons l’interview de la Deuxième Dauphine Miss Côte d’Ivoire 2022 Laurel Gnakpa.

Qu’est-ce qui vous a motivée à participer au concours Miss Côte d’Ivoire ?

D’abord, il y a le désir sincère de me redécouvrir. Ensuite, la volonté de repousser mes limites pour me voir accomplir des choses plus grandes. Enfin, les grandes opportunités qu’offre le concours Miss Côte d’Ivoire. Voici les raisons profondes qui ont motivé mon choix à participer à ce prestigieux concours.

Outre le trio de Miss 2022, laquelle des candidates voyiez-vous sur le podium ?

C’est un concours de haut niveau avec ses exigences, toutes les candidates avaient la capacité d’aller jusqu’au sommet, je ne saurais donc répondre avec objectivité à cette interrogation. Tout s’est joué à la gestion des émotions et à la qualité des prestations sur l’instant.

Que retenez-vous de votre parcours à Miss Côte d’Ivoire ? Et qu’est-ce qui a été le plus dur pour vous ?

Ce que je retiens de mon parcours c’est l’abnégation, le plaisir de tout donner pour atteindre son objectif. Cet état d’esprit est encore meilleur quand on remet tout dans la main de Dieu. Le plus dur c’est de dompter le stress et la pression.

Si vous aviez deux ou trois conseils à partager avec les futures candidates Miss Côte d’Ivoire, ce sont lesquels ?

Le conseil que je peux donner aux futures candidates à Miss CI, c’est de travailler dur pour atteindre leurs objectifs, de ne jamais baisser les bras et de toujours croire en soi jusqu’à la dernière minute. Il faut mettre Dieu devant toute chose ! C’est très important, et c’est ce que j’ai fait.

En tant que Dauphine vous avez aussi la possibilité de représenter la Côte d’Ivoire à un concours international, y songez-vous ?

Oui j’y pense. Car je veux défendre les couleurs de la Côte d’Ivoire à l’international.

Quelle est votre petit secret beauté ? Le petit produit magique, la routine qu’il faut adopter…

Mon petit secret beauté c’est que j’utilise tout ce qui est naturel. Je partage avec vous ma petite recette fait maison : Mélangez la poudre de diabi (herné)+ jus de citron+ poudre de curcuma. Très efficace je vous l’assure.

Quelles sont les Miss Côte d’Ivoire que vous admirez le plus ?

Être Miss Côte d’Ivoire confère beaucoup de charisme. Elles sont toutes admirables de manière particulière, cependant si je ne devais retenir que trois, ce serait : Aissata Dia, Esther Memel, Olivia Yacé

Quels sont vos modèles féminins de réussite qui vous inspirent le plus ?

Modèle féminin de réussite : Naomi Campbell.

Miss Côte d’Ivoire, c’est une école où vous avez eu l’occasion de rencontrer d’autres beautés et de tisser des liens d’amitié. Avec lesquelles des finalistes avez-vous été plus proche ?

Vous l’avez bien dit, c’est une école où l’on rencontre de belles personnes tant physiquement que s’agissant de leur personnalité. Ainsi, durant la mise au vert, j’ai pu tisser des liens d’amitié avec Marlène Kouassi, Ella Vangah, Coulibaly Lou et Amy Touré, Sangare Khady pour n’en citer que quelques-unes de mes nouvelles amies.

Quel métier souhaitez-vous embrasser plus tard ?

J’aimerais évoluer dans le domaine du marketing et de la communication

Un phénomène social qui vous touche particulièrement ?

Le phénomène social qui me touche particulière- ment c’est : la violence basée sur le genre (VBG).

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

quatre − 2 =

SNEDAI