A la uneNews & People

Josey, porte-flambeau de la musique féminine ivoirienne

josey

josey

Avant on parlait d’Aïcha Koné, Nayanka Bell, Reine Pélagie, Monique Séka, Joelle C, Mawa Traoré, Chantal Taïba,… Aujourd’hui quand on parle de musique féminine ivoirienne, on parle de Josey… avant toutes les autres.

Cette chanteuse s’est imposée sur l’échiquier national et africain par son talent qui ne souffre d’aucune contestation. La qualité de ses œuvres musicales emballent les mélomanes, autant les femmes que les hommes. Josey n’hésite pas à explorer d’autres horizons, cultures et genres musicaux. Et cela lui réussit à merveille. En plus de la variété urbaine dans laquelle elle excelle, elle s’est déjà mise au RNB sur ses collaborations avec Tour 2 Garde (Je veux m’en aller), au Coupé-décalé avec Dj Arafat (Koba), au tradi-moderne mandingue (Nagniouma), à la Rumba (Jour J-0). Vu son énorme potentiel, c’est sûr, Josey n’a pas encore démontré toute l’étendue de son talent. Elle pourrait encore nous surprendre lors de ses prochaines sorties.

TALENT, BEAUTÉ, CONSTANCE, BUZZ : LE COCKTAIL PARFAIT

En plus de son bagage musical, Josey a aussi la tête de l’emploi. Sa beauté physique est encore un autre atout pour son image. Il faut aussi mentionner les quelques péripéties de sa vie privée qui rajoutent un certain piment à son histoire: sa relation avec l’acteur Stephane Zabavy, celle avec le footballeur Serey Dié, la naissance de son fils, le liant dans ses chansons, l’évocation de ces faits dans ses chansons,…

En cette année 2019, elle a été nominée aux Life Choice Awards dans la catégorie musique parmi les meilleures personnalités de ce secteur en Côte d’Ivoire. Elle est aussi nominée au PRIMUD d’Or parmi les meilleurs artistes ivoiriens de l’année. Et c’est la seule chanteuse ivoirienne qui peut se targuer de telles performances.

QUID DES AUTRES CHANTEUSES IVOIRIENNES ?

Derrière Josey, ce n’est pas le désert, certes, mais ce n’est pas la forêt vierge non plus. Elles sont une poignée celles qui parmi les chanteuses ivoirienne de la nouvelle génération arrivent à s’imposer.

DOBET GNAHORÉ

dobet

La fille de Boni Gnahoré est bien plus connue à l’international qu’en Côte d’Ivoire où seuls les puristes savourent l’immensité de son talent en tant que chanteuse, danseuse et musicienne. L’artiste complet !

AFFOU KEÏTA

affou Keïta

Une vraie diva mandingue ! Elle a son public, mais ce n’est qu’un segment du marché. Quoique difficile et rare dans le milieu mandingue, Affou gagnerait à faire des collaborations avec d’autres artistes d’ici ou d’ailleurs pour s’ouvrir à d’autres fans.

CLAIRE BAHI

claire bahi domolo

La première Dame du Coupé-décalé se démarque nettement des autres femmes du milieu. Elle chante ! Eh oui, ce n’est pas permis à elles toutes. Mieux, elle n’hésite pas à le faire en langues maternelles. Elle est aussi l’artiste féminin qui bouge le plus pour ses collaborations (Mix Premier, Wally Seck, Mani Bella, Toofan, Stelair,…)

ROCKY GOLD

rocky g

La nouvelle pépite, c’est bien elle ! Rocky a même été récompensée meilleur artiste féminin aux African Talent Awards 2017. Mais son conflit avec son producteur l’a mise en veilleuse, pendant un bon moment. Malgré le règlement du différend, force est de reconnaître, qu’elle est en deçà cette année de son rythme d’antan.

TEEYAH

Teeyah

Elle est une valeur sûre de la musique ivoirienne côté féminin. Mais ce n’est plus la même cote comme à ses débuts au temps du feat avec Kaysha. Elle a “gâté le coin” à l’époque ! Autre point, le marché ivoirien est de moins en moins tourné vers la consommation RNB et Zouk.

BAMBA AMI SARAH

bamba ami sarah

L’ex Star Tonnerre bon gré mal gré émerge au fil du temps. Ce sont surtout les partis pris clairs dans ses chansons basés sur les relations de couple qui font le plus jaser ces derniers temps. Chacune de ses sorties suscite beaucoup de réactions. C’est un bon signe, dirait l’autre. On adore sa persévérance.

NASH

nash

Elle est de moins en moins dans les studios d’enregistrement. Ambassadrice UNICEF Côte d’Ivoire, productrice d’artiste et de festival de musique annuel, la go cracra du Djassa semble être passée du côté business du show.

VITALE

vitale

Vitale est beaucoup plus appréciée pour ses prestations scéniques que pour ses qualités vocales. La Mama du Coupé-décalé assure toujours le show sur scène partout où elle est invitée. Mais cela paraît peu suffisant pour s’imposer sur le temps et vers d’autres territoires.

DAYSIE

daysie

Encore une autre pépite qui doit s’inscrire sur la durée et dans la constance. Les mélomanes sont tous unanimes sur la qualité de ses chansons depuis sa carrière solo (Nadre, Ma Rivale, Je t’ai pas envoyé, Kiadi,…). Il lui reste à franchir un nouveau pallier.

On pourrait citer aussi: Sandia Chouchou, Janine Kleen, Eudoxie Yao, Nelly Joumaa, Lyah, Carina Style, Annick Choco, La Congolaise, Grace Ti,…

Rolyvan

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

6 + quatre =