News & People

Après son agression, Willy Dumbo lance un cri de cœur aux autorités policières

willy

willy

L’animateur humoriste Willy Dumbo s’est fait agressé dans la nuit d’hier au niveau de la place des Martyrs, un endroit carrefour entre les communes d’Adjamé et Cocody.

C’est un axe très utilisé pour ceux qui quittent la commune de Cocody pour Adjamé par le Lycée Technique et ceux qui quittent Adjamé pour le Plateau. C’est aussi un nid de banditisme qu’on ne vous recommande pas du tout à pied. Willy Dumbo, véhiculé, a eu le malheur ce mardi nuit de tomber en panne à cet endroit. “Je viens de me faire agresser au niveau de la place des martyrs à Adjame. Pour cause, une panne. Ceux qui m’ont dépanné sont ceux là même qui allaient me faire les poches Par La suite. Rien d’alarmant puisque j’ai tout donné sans oppositions. Ils étaient 04 armés de couteaux qu’ils ont fait apparaître avec une agilité qu’eux seuls maîtrisent. J’ai juste gardé mon téléphone (Dieu merci) Avant de quitter les lieux, à celui qui paraissait Le souple j’ai demandé qu’on compatisse en me laissant ne serait ce que 5000 dans mon argent qu’ils m’ont volé. . À eux de répondre :”faut partir”. J’en ris encore. “

L’humoriste a – naturellement – su prendre cet incident malheureux avec humour. Il lance tout de même un cri de cœur aux autorités policières pour qu’elles soient plus regardantes sur cette zone truffés de voyous.

“Il y aurait donc un grand fumoir au niveau de la zone de la place des Martyrs. À la suite du post de mon agression, j’ai été informé en PV aussi d’agressions similaires dans ladite zone. À qui profiterait donc un Si grand fumoir ? Pas seulement qu’aux ”jonkis ” en tout cas. Mais de grâce, forces de l’ordre faites y un tour parce qu’à chaque fois que je passais par là, je voyais des gens en pannes. Aujourd’hui ça nous arrive et ceux qui seront dans la même situation demain ?”

Le déguerpissement des populations du quartier Washington juste derrière le Lycée Technique n’aura pas suffit pour y éradiquer le banditisme. Des fumoirs y sont enracinés et sembles indéboulonnables. Ce genre d’incidents peuvent nous arriver à tous. Vivement des mesures drastiques pour apporter un peu de sécurité aux populations quand on traverse cette “zone de turbulence”.

Rolyvan 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

8 − trois =