Société

Youth Institution : bilan satisfaisant pour 2021 et challenges colossaux pour 2022

Youth 1

Youth 1

Comme à chaque début d’année, Youth Institution For Éducation dresse le bilan de ses activités  avant de présenter ses perspectives pour l’année à venir. Cette année encore, l’association de jeunes leaders n’a pas dérogé à la règle.

Durant une rencontre qui a réuni les membres de Youth, ses partenaires et la presse, les premiers responsables de l’association sont revenus sur les activités marquantes de 2021, dont la plus forte reste l’ouverture du Centre AY-Solutions center. Ce centre incubateur a été conçu pour aider à la formation des jeunes dans diverses secteurs d’activité comme les NTIC, les langues, le développement au capital humain. « Ce centre a été ouvert pour pouvoir incuber les jeunes. Ici, on reçoit tout le monde. », a notifié Lynda Odi, Secrétaire Générale de Youth Institution for Education.

273878210_324210966391069_462272465540053809_n

Au cours de 2021, de grands changements ont également été menés au niveau des leaders à la tête des sections. Des anciens ont laissé la place aux nouveaux pour assurer la continuité des missions.

Quant à Sandrine N’Gouan, la chargée de programme de African Youth Solution Center, elle a livré plus de détails sur les activités au sein du centre : « Au total, 1142 jeunes ont visité le centre. 65 jeunes ont bénéficié des formations et plus de 70 ont été insérés dans le tissu socio-professionnel ivoirien ».

260508393_1102129147302460_6384041162752197341_n 274379461_669611581149378_4780753053109754591_n

Youth Institution finance sur fond propre la majorité de ses projets et ses activités. Pour toutes celles de 2021, plus de 2 000 000 de francs CFA ont été déboursés. Mais l’association reste ouverte aux partenariats et aux bienfaiteurs. A souligné Souleymane Djibrilla, Directeur des affaires financières.

Pour 2022, c’est un calendrier d’activité bien chargé qui se présente aux leaders de Youth. Précisions livrées par Stéphane Coulibaly, Administrateur Général : « Pour le mois de mars, il y aura une journée de salubrité dans un hôpital de la ville d’Abidjan ou de l’intérieur. Pour le mois d’avril, une journée de leadership qui consistera à faire un concours d’art oratoire. Pour mai, il y aura une grande journée de sensibilisation dans les lycées et collèges. En juin, on visitera les malades de l’Institut Raoul Follereau de Divo. En juillet, il y aura une journée de dépistage et de dons de sang. En août, il y aura un camp national, ça sera l’occasion de faire un bilan à mi-parcours de nos activités et de se projeter sur l’année 2023. Pour septembre, nous allons faire une pause. En  octobre, il y aura la distribution de kits scolaires et on prévoit d’implanter une bibliothèque. Pour novembre, il y aura une activité d’opportunités pour la jeunesse. Et on finira l’année avec l’organisation d’un arbre de Noël à l’orphelinat  d’Alepé. »

Les responsables de Youth ont jugé satisfaisant le bilan de l’année écoulée. Ils espèrent pouvoir relever les challenges de 2022 qui sont bien plus colossaux.

273479741_243221948027040_214489306936561512_n

 

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

douze + quatre =

SNEDAI