Life styleSociété

[Tourisme] Marie Reine Koné pour redorer le blason des agences de voyages

photo-MRK-P.-BOIREAU-01DEC15-1-e1520495848757-593x397

photo-MRK-P.-BOIREAU-01DEC15-1-e1520495848757-593x397

Présidente-fondatrice du Syndicat des agences de voyages d’affaires et leader ouest-africain, elle entend reprendre les rênes de l’organisation patronale pour faire contribuer efficacement sa corporation à l’essor de l’industrie touristique.

Le mardi 15 janvier, à la Chambre de commerce et d’industrie à Abidjan-Plateau, près de 80 électeurs représentant quelque 600 agences de voyages d’affaires éliront leur nouveau président. Et ce, après une décennie de relative léthargie. En pole-position, se retrouve Marie Reine Koné, celle-là même qui porta sur les fonts baptismaux cette organisation patronale qu’est le Syndicat des agences de voyages d’affaires de Côte d’Ivoire (Savaci), en 2001, et qui passa la main, espérant des lendemains qui chantent pour la corporation. Que nenni !

Investie d’une légitimité historique avec son agence créditée de quatre décennies d’un professionnalisme de bon aloi, ainsi que d’un leadership sous régional voire continental en matière d’innovation, Mme Koné, portée par ses pairs patrons d’agences entend donc au sortir de l’Assemblée générale élective du Syndicat, qui, à l’en croire, devrait changer de dénomination pour cadrer avec sa réelle vocation, redorer le blason des agences de voyages d’affaires du pays. Et constituer par son unité, son professionnalisme et des stratégies pragmatiques, un interlocuteur privilégié de l’administration touristique. Avec pour incidence recherchée, une contribution clairement définie et efficiente des agences à l’essor de l’industrie du tourisme. Dont l’Etat ivoirien compte faire l’un des piliers essentiels de son émergence économique. Aussi Marie Reine Koné et son équipe déclinent-ils à travers le programme baptisé “Rassembler et construire”, un faisceau d’actions qui vont de la formation à un aggiornamento fiscal, en passant par une nouvelle plateforme collaborative avec les instances internationales du tourisme et du transport aérien, un partenariat gagnant-gagnant avec la tutelle du ministère du tourisme et l’Office national de promotion de la destination nationale, Côte d’Ivoire Tourisme et bien d’autres. Déjà, pour le prochain Salon international du tourisme d’Abidjan (Sita), en avril-mai, la faîtière entend jouer toute sa partition pour le rayonnement du tourisme ivoirien, intra et extra muros.

D.K

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

2 × quatre =