News & People

Talent Life: Le duo fusionnel Jojo & Bryan

JB

JB

Jojo & Bryan, les nouveaux poulains d’Arafat déterminés à conquérir le marché musical ivoirien.

Amoureux de variété, Jojo et Bryan se lancent dans la musique et sortent en 2018 « Désolé » le premier single. Malgré leur jeune âge, les deux frères s’accrochent afin de se faire une place dans le showbiz ivoirien, en dépit des difficultés du milieu. Ils misent sur leur voix, leur plus belle arme. Découvrons ces jeunes talents …

 

« Leurs belles voix », une histoire de famille.

Jojo et Bryan sont les enfants de Havila. Grand interprète et batteur qui a collaboré aux cotés des plus grandes stars des années 80 comme Meiway, Aïcha Koné, Gadji Céli. Cet homme talentueux a génétiquement transmis le secret de sa voix à ses deux fils Djette Jesus Bryan et Djette N’guesan Ange. Conscients de leur potentiel, ils se sont unis pour former un Duo. « À la maison, papa interprétait à la perfection les chansons des artistes. C’est surtout lui qui nous a donné le goût de la musique. Mais il n’était pas d’accord lorsque nous lui avons soumis notre volonté de devenir des chanteurs. Il avait surtout peur qu’on ne réussisse pas à se faire une place dans le rude milieu du showbiz ivoirien », affirment les deux jeunes. Mais ils ont réussi à faire changer le regard de leur père sur eux après leur passage à L’Afrique à un incroyable talent en 2016 où ils obtiennent la totalité des votes du jury. Une preuve qu’ils ont du talent.

« Les déceptions amoureuses nous ont emmenés à apprendre à jouer à la guitare… »

« Après nos “goumins”, on se réconfortait en jouant à la guitare. La thérapie de la guitare a beaucoup aidé. Cette thérapie était tellement réparatrice que nous avons décidé de nous perfectionner dans l’apprentissage de cet instrument », rigolent-ils en expliquant. C’est surtout aux cotés de leur frère Wilfried qu’ils ont su maîtriser les contours de la guitare. Il leur a fallu un an et demi pour se mettre à niveau. Aujourd’hui, même s’ils savent jouer tous les deux, ils ont préféré scinder les tâches. Bryan, 21 ans chante pendant que Jojo, 19 ans, avec sa coupe dreadlocks, s’applique à jouer à la guitare.

Leur rencontre avec Arafat Dj

Arafat Dj est un véritable modèle et une source d’inspiration pour le duo. Ils ont toujours rêvé de collaborer avec lui. Leur vœu a fini par être exaucé lorsqu’ils ont rencontré l’artiste par hasard dans un bar à Marcory Zone 4. « Nous aimons bien faire du live. Cela nous a poussé à la conquête des piano-bars de la ville. Un soir, nous sommes allés en prestation dans un de ces endroits et nous l’avons rencontré. Tellement touché par nos prestations et nos voix, il nous a donné un gros pourboire et nous avons échangé les contacts. Par la suite, il nous a invité chez lui et nous a présentés à tout son staff comme ses nouveaux poulains. C’est ainsi que nous sommes entrés dans la Yorogang » explique Bryan rempli de nostalgie.

La musique …

« C’est notre vie, on la respire, on la sent, on la mange » avoue Jojo avec sa guitare au coup. Après avoir passé leur début à interpréter des chansons, ils décident en février 2018 de sortir leur premier single « Désolé ». C’est une vraie bombe qui récolte plus de 100.000 vues sur Youtube la première semaine. Enthousiastes, ils viennent de réaliser leur dernière sortie musicale avec pour titre « My Girl ». Un tube qui explique aux filles qu’il existe des hommes sérieux prêts à aller au mariage. Plus que déterminés, ils comptent alimenter le marché avec un single chaque trois mois jusqu’à la sortie de leur album. Confidences, plus de 10 titres sont déjà prêts. Les mélomanes auront l’occasion d’admirer et de savourer les bonnes vibrations de ces deux jeunes, déterminés à apporter une couleur neuve à la variété musicale ivoirienne.

jb2

Après votre entrée dans l’univers musical, quel a été votre plus grande peur et votre plus grande joie ?

Bryan : C’est la peur de la foule. A 17 ans, je me suis présenté en tant que guitariste au concours talent de Nescafé. Pour la première fois, j’ai joué devant des centaines de personnes. Après avoir joué les deux premiers accords, je me sentais submergé par le public qui me soutenait. Je n’ai pas eu la force de continuer et je suis descendu de la scène.

Jojo : Notre plus grande joie est commune. C’est d’avoir rencontré Arafat Dj. De nombreuses portes se sont ouvertes après cette rencontre.

De quoi vous vous inspirez ?

De tout ce qui nous entoure. De notre vécu. Nous sommes jeunes mais nous raisonnons comme des adultes de 50 ans. Nous avons traversé de nombreuses étapes de la vie.

Que faites-vous pour entretenir vos voix ?

Nous faisons du sport pour être endurants et avoir du souffle lors des live. On nous a aussi recommandé de surveiller notre alimentation. Mais nous n’en faisons qu’a notre tête. Moi Bryan je mange tout le temps du Garba. Quand à Jojo, il préfère les frites au poulet (Rires).

Quels sont vos Projets à long terme ?

Quand nous aurons trente ans, nous pensons ouvrir une maison de production et aider dans la production des jeunes artistes. Mais avant, nous aimerions faire le tour du monde et remplir de grandes salles avec nos chansons.

Comment l’un définirait l’autre ?

Bryan : Jojo est très casse-tête à la maison. Chaque matin, il réveille tout le monde avec sa guitare. Il est têtu, rigoureux et bien.

Jojo : Bryan est très conseillé, il encourage et réagit avec beaucoup de calme face aux situations difficiles.

Fabrice N’dé

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

14 − 10 =