Evenements

Revivez le concert de Kiff No Beat en images

IMG_1968 (Copier)

IMG_1968 (Copier)

Ce 27 Août au Palais de la Culture de Treichville a eu lieu le giga concert de Kiff No Beat. Le concert de la consécration dira-t-on, pour ces 5 loups, valeurs sûres de la musique ivoirienne.

Didi B, Duty Monopol, Black K, El Jay et Elow’n ont pris du poids, au figuré comme au sens propre. L’affluence monstre avec un public de 15 à 35 ans montre le succès et la célébrité de ces bambins d’hier. Vu leur signature à Universal Music, la qualité des extraits de leur prochain album et la réussite de ce show, Kiff No Beat est dans la cour des grands.

Ce 27 Août jour de concert, la part belle a été faite aux jeunes rappeurs aux dents longues pour la première partie. Les autres soldats du mouvement comme Christ Carter, Terely, Nafasi, Stelair Suspect 95 et Bop de Narr entre autres ont apporté leur cachet artistique sur la scène avant que les guest Kerozen et le distributeur de fous rires Ramatoulaye fassent leur acte devant le parrain, le Ministre de la promotion de la jeunesse et de l’emploi Sidi Tiemoko Touré, très décontracté. Ce dernier n’a pas manqué sur scène de chanter en chœur avec les 5 loups le refrain du titre Ils ont dit . “Ils ont dit que tu ne vas pas bara, ils ont dit que tu vas échouer. Ce qu’ils disent là, ce n’est pas vrai.” Ces paroles ne sont pas fortuites puisqu’à travers son canal, plein d’initiatives sont en train de se créer pour permettre aux jeunes de trouver un emploi, d’entreprendre et de s’insérer socialement. L’image dégagée par Kiff No Beat pourrait bien l’inspirer en développant l’industrie de la musique.

Micros en mains, les 5 membres du groupe ont relaté leur difficile parcours pour en être là où ils sont actuellement. “On partait tous à l’école. On a décidé d’arrêter pour faire du rap. Nos parents n’étaient pas d’accord, mais ils ont plus tard finit par accepter notre décision. Au début, on prenait 5.000 francs comme cachet. La première fois, le DJ s’est enfui avec le jeton. On a dû se cotiser des pièces de 100 francs pour se payer le transport du gbaka. Aujourd’hui on remplit 5.000 places pour notre concert.”

Kiff No Beat a revisité ses grands classiques repris en chœur avec le public. On a bien apprécié aussi Emma Lohoues, autant que d’autres people comme Jeff Le Béninois, Avy Isaac, Molare, Al Moustapha venu soutenir leurs jeunes frères. Fallait y être pour vivre ces moments que nous vous permettons de vivre en images.

Rolyvan

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

19 + 20 =