News & People

Remise de dons : Chantal Taïba fait des heureux au village Marchoux (Bingerville)

20201008_140554

20201008_141215

Ce 7 Octobre a été un jour pas comme les autres au village Marchoux. Cette cité centenaire a reçu la visite d’un comité mandaté de l’association Matiko and Co de Chantal Taïba pour procéder à une remise de dons.

Ce sont des sacs de riz, des packs de savon, d’huile, d’eau minérale, des vêtements, des jouets et bien d’autres kits qui ont été distribués aux populations du village de Marchoux.

Créé depuis 1918, ce village à la base a été fondé par les colons pour accueillir les malades de la lèpre. Il porte le nom du médecin traitant français Marchoux. On y confinait des malades de la lèpre provenant des diverses régions de la Côte d’Ivoire et de la sous-région africaine. Aujourd’hui, le village Marchoux est une communauté de plus de 400 âmes, tous en majorité des enfants, petits enfants et arrière petits enfants des malades de la lèpre. Notre pays est toute proche de l’éradication totale. Sur les 120.000 cas dénombrés en 1960, il ne reste presque plus de malades. Au village Marchoux, on compte 6 cas (5 femmes et 1 homme), des personnes âgées qui y vivent avec leur famille. D’autres malades guéris ont décidé de rentrer dans leurs villages d’origine.

Issus de régions diverses, les membres de la communauté Marchoux y vivent en parfaite harmonie, tout le symbole de notre Côte d’Ivoire, pays d’hospitalité, terre d’espérance.

C’est cet espoir qu’on a pu lire sur le visage du chef du village, ses notables et les populations du village à travers la visite et le soutien apporté par Chantal Taïba et sa structure Matiko and Co.

“Nous disons merci à la soeur Chantal Taïba d’avoir pensé au village. Nous prierons pour elle, à l’église comme à la mosquée, pour que Dieu lui accorde beaucoup de santé afin qu’elle continuer son œuvre caritative d’assistance à notre village mais aussi à d’autres communautés. Ce village est désormais le sien. Que Dieu la bénisse amplement”, lance le chef du village

La cérémonie a été clôturée par une remise symbolique au chef, à l’une des habitantes du village malade de la lèpre ainsi qu’à des femmes et enfants. Nous avons eu droit également à une visite de cet espace qui est aussi un magnifique site touristique pour ses habitations vieille d’un siècle et son plan d’eau lagunaire.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

2 × 1 =

SNEDAI