A la uneEvenementsSociété

L’ONG JFU DAMP en collaboration avec la Grande Chancellerie et le Ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant fait un don aux enfants atteints de cancer

031A6093

031A6093

Le vendredi 30 Décembre dernier, le personnel du service d’oncologie pédiatrique du CHU de Treichville et ses tout-petits patients ont reçu la visite d’âmes généreuses venues les bras chargés de présents.

L’ONG “Je fais un don à mon prochain” en abrégé JFU DAMP en collaboration avec la Grande Chancellerie et le Ministère de la Femme, la Famille et de l’Enfant, a fait un don de 3.000.000 de FCFA en produits pharmaceutiques pour les enfants atteints de cancer.

“En Décembre et pendant la fête de Noël particulièrement, les gens ont tendance à célébrer avec faste, ce n’est pas mauvais, mais nous pensons aussi qu’aider une personne à se porter mieux en ces périodes, en plus des enfants, c’est ce que Dieu demande en priorité, avoir l’amour du prochain. C’est la raison pour laquelle notre association se dénomme “Je fais un don à mon prochain”. Des propos de Laurie Josaphat, présidente de l’ONG, vivement apprécié par l’ensemble des personnes participant à cette cérémonie.

“Le mois de Décembre est considéré comme étant un mois dédié aux enfants, il faut leur donner du sourire avec la Noël, le réveillon. Nous pensons que la meilleure façon d’offrir un cadeau à un enfant est de faire en sorte qu’il soit maintenu en vie”, affirme Jean Jacques Konadjé, parrain de cette action sociale, Directeur de cabinet de la Grande Chancelière Mme Henriette Dagri Diabaté.

Dr Lassina Cissé, chef du service d’oncologie pédiatrique du CHU  de Treichville a remercié au nom de toute son équipe ses bienveillants hôtes du jour. “Vous auriez pu vous contenter de gratifier les enfants de cadeaux, mais vous avez voulu leur donner de la vie. Merci à toutes les âmes sensibles qui se sont mobilisés pour cette initiative”. Le Docteur a par ailleurs présenté la situation des enfants atteints du cancer en Côte d’Ivoire. “Aucun cancer de l’enfant n’est subventionné par l’Etat de Côte d’Ivoire. Ce n’est pas facile pour les parents qui doivent vivre avec cette charge. Il y a en Côte d’Ivoire deux structures publiques et une structure privée qui s’occupent des enfants atteints de cancer. Les deux structures publiques, il y a le CHU de Treichville, le labo d’oncologie pédiatrique de Treichville et une petite unité à Bouaké qui ne fait que démarrer. Vous avez l’unité de Mère-Enfant dans le privé. Et après c’est tout. Par an, ce sont plus de 1500 enfants qui vivent avec le cancer et nous arrivons à détecter que 200. Il y a donc de nombreux cas dans la population qui s’ignorent. Ce genre de maladies sont catalogués dans nos sociétés de maladies mystérieuses. Les cancers de l’enfant pour la plupart sont guérissables à la différence de l’adulte à condition que le diagnostic soit fait tôt et qu’on fasse le traitement approprié. Malheureusement, le 4/5 des enfants qui nous viennent ici, viennent trop tard. En Europe vous avez des taux de guérison de 90%, nous aujourd’hui affichons des taux de 30%. Nous avons encore du chemin à parcourir”.

Il a poursuivi en lançant un appel aux mécènes, bénévoles et institutions étatiques.“Il faut faire connaître le cancer de l’enfant afin qu’on puisse inciter au dépistage précoce et ensuite, faire en sorte que les cancers de l’enfant soient pris en charge correctement car les traitements coûtent chers”. Des mots qui ont eu écho favorable auprès de M. Diarrassouba Moussa, Directeur de cabinet du Ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant qui devient partenaire privilégié du service d’oncologie pédiatrique du CHU de Treichville.

La cérémonie a été clôturée par une visite guidée des installations du service durant laquelle l’on a pu s’imprégner du quotidien des agents de ce service ainsi que les parents et leurs enfants.

031A6064 031A6056 031A6047 031A6022 031A6154 031A6114 031A6103 031A6093

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

un × trois =

SNEDAI